Ile entourée d'eau dans un paysage post-apocalyptique

Floodland, un jeu vidéo où l’ennemi est le changement climatique

© Floodland - Vile Monarch

Dans Floodland, jeu de stratégie de construction de ville, le méchant à vaincre n'est pas un monstre, un alien ou un tyran, mais le changement climatique.

Floodland se présente comme un « jeu de survie de société se déroulant dans un monde détruit par le changement climatique ». La mission des joueurs ? Reconstruire la société après que la fonte des calottes glaciaires ait ravagé la civilisation, réduisant les masses terrestres en îles déchirées par la guerre... Cela vous évoque quelque chose ? C'est normal.

Floodland, une planète dystopique dévastée par la montée des eaux

Une épaisse couche de brouillard recouvre un paysage gorgé d'eau dans lequel des vestiges du passé industriel mondial subsistent : des navires à moitié submergés, des châteaux d'eau rouillés et des gratte-ciel en ruine. L'électricité est un souvenir d'une époque révolue : tout ce qui reste, ce sont des bandes de survivants nomades et de maigres ressources... Voilà le monde post-apocalyptique de Floodland.

Floodland - Vile Monarch

Dans cet univers dévasté, les joueurs sont répartis en clan (Les Bons Voisins, Les Survivants, La Brigade et Berkut-3). Avec un accès limité aux ressources (eau, nourriture...), il faut sans cesse veiller à prendre soin de la population qui au fil du jeu s'agrandit. Et les Hommes étant ce qu'ils sont, plus les colonies sont peuplées moins elles sont à l'abri des problèmes... Alors attention, une mauvaise gestion des ressources ou de l'habitat pourrait avoir des conséquences catastrophiques : des habitants affamés, assoiffés ou malades, et prêts à se rebeller. Mais ce n'est pas tout : chaque clan possédant sa propre vision du monde et de l’avenir maintenir la paix avec les autres factions fait également parti de la mission.

Floodland - Vile Monarch

Aborder les conséquences du changement climatique

Chaque joueur doit faire son choix : unifier le reste de l'humanité ou opter pour l'isolement ? Dans tous les cas, chacun façonnera sa société de demain, de l'utopique à la dictature. Et cette question du choix est centrale pour les concepteurs. « L'objectif de Floodland n'est pas de prêcher mais d'explorer les choix, les conséquences et le concept de responsabilité sous différents angles. Il nous a semblé particulièrement opportun et important d'utiliser ce genre d'histoires pour nous permettre de discuter des défis du monde d'aujourd'hui », souligne M. Kwiatkowski, co-fondateur du studio polonais Vile Monarch qui a développé le jeu.

Floodland n'est pas le premier jeu à imaginer une planète dystopique dévastée à cause du changement climatique. On peut également retrouver les prémisses de la montée des eaux dans des jeux d'aventure-action comme Highwater, Submerged ou encore Waterworld. D'autres jeux tels que Endling ou Frostpunk mettent quant à eux en lumière d'autres dangers environnementaux tels que l'extinction de la faune ou l'épuisement de ressources énergétiques.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire