Advertisement
premium2Advertisement
premium1
premium1
Personne en train de regarder son téléphone portable et Slack sur son ordinateur en simultané
© Austin Distel via Unsplash

Télétravail : la multiplication des outils numériques angoisse certains salariés

Le 24 juin 2020

Votre rituel Slack-Trello-Feedly vous épuise ? Vous n’êtes pas seul. Selon une étude d’OpenText, une partie des salariés français se sentent stressés voire submergés par un trop grand nombre d’applications à vérifier chaque jour.

Une réunion Zoom, un passage sur Trello, un coup d’œil à Feedly pour repérer les infos du jour… ah une notification Slack : votre collègue Jean-Mi vous signale qu’il a mis un dossier à jour dans le drive. Ça ne vous aura pas échappé : les canaux d’information et autres outils numériques pour bien s'organiser se multiplient au bureau. Et le passage au télétravail imposé n’a rien arrangé.

Près de la moitié (46%) des répondants à une étude d’OpenText, spécialiste de la gestion de documents, publiée mardi 24 juin, déclarent que le nombre de sources d’informations – messagerie, fils d’actualité, réseaux sociaux, Intranet, dossiers partagés, etc. – qu’ils consultent chaque jour a augmenté au cours des cinq dernières années. Plus de la moitié utilisent plus de trois outils pour mener à bien un projet professionnel. Et 12% disent se connecter à au moins une dizaine de comptes, d’outils et d’applications au quotidien.

Un salarié sur 10 submergé par le trop plein d'infos

Cette infobésité au bureau n’est pas sans conséquence sur le moral des salariés, conclut l’étude d’OpenText. 24% des sondés se disent stressés par une « surcharge d’information ». Quelques 14% se sentent carrément submergés par un trop grand nombre de sources et d'applications à vérifier chaque jour. Et 10% ont l’impression de ne pas pouvoir se déconnecter et d’être soumis à l’info 24h/24 et 7j/7.

En plus de fournir trop d’informations, certains de ces outils numériques peuvent générer du stress lorsqu’ils sont utilisés pour reproduire une culture du présentéisme, nous expliquait Laetitia Vitaud lors d’un entretien fin mars. Voire pour fliquer les télétravailleurs, raconte cet article de Libération.

Pas de panique : il y a aussi des applis pour se relaxer au travail - et ailleurs (on plaisante, mais c’est vrai).

Plus d'une minute pour trouver la bonne info

Angoissés mais bien informés ? Pas tant que ça, selon ce sondage. Plus d’un tiers (35%) des salariés français interrogés passent plus d’une minute à rechercher un fichier ou une information spécifique dans le cadre de leur travail. Et 38% ne s’estiment pas équipés des outils numériques nécessaires pour pouvoir travailler à distance. Et ce, malgré l’offre pléthorique d'applis pour s’organiser, échanger, brainstormer... Plutôt que de passer par ces outils, 17% préfèrent d’ailleurs utiliser leur Dropbox (ou autre système de partage de dossiers) perso pour échanger des fichiers.

Méthodologie

Cette enquête a été réalisée par Google Surveys en avril-mai 2020 à la demande d’OpenText, anonymement auprès de 12 000 personnes réparties au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne, au Canada, en Australie et à Singapour. Le panel français des personnes interrogées comportait 2 000 participants.

Marine Protais - Le 24 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.