habillage
premium1
premium1
Logo de l'évévement Futur.e.s.
© Futur.e.s

Chambouler les GAFA, minimalisme numérique, tech anti-bruits... que voir au festival Futur.e.s 2019 ?

Le 12 juin 2019

Pour sa dixième édition, le festival de l'innovation numérique Futur.e.s se déroule le 13 et 14 juin à la manufacture des Gobelins à Paris. Voici notre sélection des activités à ne pas rater.

Imaginer le meilleur et le pire de la santé connectée

Apprendre aux personnes en situation de handicap à se mouvoir dans la réalité virtuelle. C’est la promesse de l’une des 80 technologies présentées à Futur.e.s. Elle a été développée par I.C.E.B.E.R.G, entreprise spécialiste de la VR. Paul Monnier, devenu tétraplégique suite à un accident, teste le dispositif depuis un an. Équipé de capteurs et d’un casque de réalité virtuelle, il pense à ouvrir et fermer sa main plusieurs fois d’affilée. Sa main réelle reste immobile. Mais sur l’écran de son casque de VR, sa main virtuelle, elle, s’exécute. L’idée est de reconstruire les chemins nerveux du mouvement pour retrouver des capacités sensorielles et motrices. Ou pourquoi pas connecter le système nerveux à un membre robotique (comme le fait déjà un laboratoire américain).

Voilà pour le côté réjouissant du futur de la santé. La face plus sombre est à découvrir lors d’une conférence intitulée « Y a-t-il un Cambridge Analytica de nos données de santé ? ». Sur scène, Thomas Dautieu de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), Nathalie Devillier, docteure en droit international, Bénédicte Champenois Rousseau, sociologue, et Cédric Lauradoux, chercheur à l’Inria, montreront que nos données de santé récoltées par les dossiers médicaux en ligne et des objets connectés en tout genre ne sont pas toujours bien protégées. À voir le jeudi 13 juin à 16h.

Rencontrer une figure forte de la tech africaine

Il n’y a pas que Mark Zuckerberg et Elon Musk dans le monde de la tech. Loin de la Silicon Valley, d’autres figures émergent. À l’image de l’architecte et entrepreneur togolais Sénamé Koffi Agbodjinou, qui a notamment lancé en 2012 le Woelab, premier fablab du Togo. Il imagine un futur durable pour les grandes villes d’Afrique de l’Ouest, souvent trop inspirées des standards occidentaux, qui sont à ses yeux peu adaptés aux besoins locaux. L'architecte veut créer des cités inclusives, tournées vers la tech grâce aux fablabs et à la low-tech, mais aussi respectueuses de la culture locale. Il interviendra lors de la conférence Biomimétisme, biodiversité et villes : greenwashing ou révolution verte ? jeudi 13 juin à partir de 14h au Leonard : Paris.

Se mettre un peu au calme

Collègues bruyants en open space, alertes incessantes sur nos smartphones, brouhaha de la vie urbaine… La pollution sonore serait l’un des grands maux du XXIème siècle. Certaines technologies présentées à Futu.r.e.s entendent lutter contre ce fléau. Vous pourrez notamment découvrir les lunettes de 5th Dimension qui permettent d’isoler le son d’une conversation dans un environnement bruyant - une soirée, un bureau ou une salle de classe par exemple. Elles ressemblent à de simples lunettes de vue, mais un système de vibrations par conduction osseuse glissé dans les branches permet d’isoler un bruit en dirigeant son regard. Autre solution pour les open spaces : les écouteurs anti-bruit Tild d’Orosound. Ils permettent d’atténuer de 30 décibels le bruit ambiant. L’utilisateur peut appuyer sur un bouton pour entendre la voix de la personne qui s’adresse directement à lui.   

Chambouler (littéralement) les GAFA

Facebook, Google et Amazon vous agacent, mais vous ne pouvez pas vous en séparer ? Peut-être qu’une séance de chamboule-tout spécial GAFA vous détendra un peu. Le collectif d’artistes DataDada, qui mêle questionnement sur la vie numérique et esprit Dada, propose de faire tomber les géants du numériques (sous forme de boîtes de conserve) à coup de poule en plastique. Une installation à tester jeudi et vendredi à partir de 17h. 

Faire du ménage dans sa vie numérique

Grâce à la papesse du rangement Marie Kondo, vos placards sont libérés de vêtements mal-aimés. Bien joué. Mais on ne peut pas dire que votre vie numérique profite de votre maniaquerie soudaine. Vous téléchargez appli sur appli, les laissez tomber au bout de quelques jours, sans parler de votre boîte mail, qui déborde de spams. Heureusement, Thibaud Dumas, neuroscientifique spécialiste de la détox digitale, et Benjamin Gans, directeur d’EdFab, département formations numériques de Cap Digital, ont mis au point un kit pour faire du ménage dans votre smartphone. À découvrir vendredi 14 juin à 18h.

Pour découvrir le reste de la programmation, cliquez ici. L'entrée du festival est gratuite. 

EN SAVOIR PLUS

> Top des livres tech et business que vous devriez lire

> FUTUR.E.S : « Nous sommes le festival du numérique post #MeToo »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.