habillage
Enseigne néon représentant une notification j'aime
© Prateek Katyal via Unsplash

Ces applis qui vous culpabilisent à coup de notifications

Le 28 mai 2019

Vous avez oublié votre séance de sport ? Alerte. Vous avez trois jours de retard sur votre leçon d’espagnol ? Alerte. Certaines applications, comme Duolingo ou My Fitness Pal, usent et abusent des notifications culpabilisantes teintées d’un ton passif-agressif.

Elles arrivent les unes après les autres, émettent parfois un petit son désagréable et clignotent sur l’écran d’accueil de votre smartphone. Tout ça pour vous rappeler que vous avez oublié de vous peser ce matin ou qu’il vous reste 15 mots de portugais à apprendre aujourd'hui. Ces petites injonctions pernicieuses, ce sont les alertes des applications que vous installez sciemment sur votre téléphone. Elles vous pourrissent la vie et vous en redemandez.

Duolingo, le maître en la matière

Duolingo est certainement le champion toute catégorie de cet art subtil de la notification culpabilisante. L’application aux 300 millions d'utilisateurs, propose d’apprendre une langue via des leçons rapides mais quotidiennes. Quotidiennes, ça veut dire tous les jours, est-ce que c’est bien compris ? Les notifications insistantes sont donc devenues la marque de fabrique de Duolingo pour encourager ses élèves.

L’alerte commence par un gentil « Hi ! It’s Duo » (Salut, c’est moi, Duo – nom du petit hibou vert aux grands yeux, symbole de l’application). Puis le ton devient plus directif. « C'est l'heure de ta leçon. Prend cinq minutes maintenant pour la terminer. » Ou une petite remarque passive-agressive : « Ces alertes ne marchent pas, donc nous allons arrêter de les envoyer ». De quoi faire dire à Morgan Sung, journaliste à Mashable, qu’un hibou anthropomorphique l’effraie plus que sa prof d’espagnol au lycée. « Les notifications en elles-mêmes ne sont pas si effrayantes, mais la déception à l'égard de moi-même l’est beaucoup plus », précise-t-elle.

Difficile de dire si ces alertes envahissantes aident réellement les utilisateurs à apprendre une langue. Une étude de Push Crews publiée en 2018 montre que plus les notifications sont fréquentes, moins l'utilisateur clique. En tout cas, les alertes de Duolingo ont le mérite de faire parler de la marque. Les pushs angoissent, agacent et amusent les utilisateurs au point de faire du petit hibou vert un mème, qui insulte constamment ses élèves et les menace de kidnapper leur famille s’ils n’apprennent pas leur leçon.

https://69shadesofgray.tumblr.com/post/176707813150

Le 1er avril 2019, l’application a profité de l'engouement des internautes pour présenter une campagne annonçant un (faux) nouveau service : Duolingo Push. Le principe : une personne déguisée en Duo vient vous voir directement sur votre lieu de travail, à l’école ou chez vous pour vous inciter à réviser.

My Fitness Pal, l'ami qui vous veut du bien (heu... vraiment ?)

D’autres applis appliquent la recette de l’alerte passive-agressive. En haut de la pile, celles qui proposent des programmes de remise en forme. Prenons « My Fitness Pal » (mon copain de fitness). Son principe ? Un algorithme calcule les calories que vous devez consommer et dépenser chaque jour. Et pour être sûr que vous suivez bien votre objectif, vous devez enregistrer tous les aliments que vous engouffrez à chaque repas (déjà un peu une punition...).

MyFitnessPal is a passive agressive mofo

My Fitness Pal est un ami un peu insistant. « Si vous n’enregistrez pas tous vos repas ce n’est pas grave, vous pouvez vous contenter du petit-déjeuner. Enregistrez-le maintenant ? », envoie-t-il le matin, par exemple. Votre compagnon vous rappelle également de vous peser tous les lundis matin, et ce même si vous n’avez pas ouvert le programme depuis plusieurs mois. De quoi agacer les utilisateurs. Un internaute du réseau social Reddit finit par commenter « I ain't your pal » (je ne suis pas ton copain).

MyFitnessPal just gave up on me... from r/funny

Comme Duolingo, l’application peut vous abandonner si aucune de ses nombreuses alertes ne vous a fait réagir. « Aucune de ces notifications ne semble vous aider, nous allons maintenant les arrêter ». « Même My Fitness Pal me laisse tomber », commente un redditor, dépité.

Forest : Attention « un arbre va mourir » !

Certaines applications ont mis la culpabilité au coeur de leurs interactions. C’est le cas de Forest, qui promet de vous aider à rester concentré en plantant virtuellement des arbres. Vous devez attendre le plus longtemps possible sans regarder votre smartphone pour laisser le temps à votre arbre de pousser. Si vous avez le malheur d’appuyer sur une touche de votre téléphone, l’appli s’empresse de vous rappeler à l’ordre. Une alerte vous signale qu’un « arbre va mourir » si vous ne vous déconnectez pas tout de suite. Heureusement, Forest se présente comme un jeu... et l’envie de gagner surpasse finalement le stress suscité par l’alerte.

Bon, c'est pas le tout, mais adios cher lecteur... car permettez-moi de vous rappeler que : 1. vous n'avez pas noté le détail de votre dernier repas (vu ce que vous vous êtes envoyé, on vous comprend), 2. que vous ne vous êtes même pas pesé ce matin (tu m'étonnes...), et 3. que le niveau de votre espagnol reste ridiculement bas. 

POUR ALLER PLUS LOIN : 

> Google a déjà tué 150 applications, et certains internautes ne s'en remettent pas

> On a rencontré les « digital natives » qui refusent le smartphone

> Découvrez les dark patterns, ces attrape-couillons qui vous carottent sur le web

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Je confirme ... j'ai enlevé Forest justement pour cette raison. Et une autre appli fitness qui m'engueulait à moitié si je ratais un entraînment... les notifications ont du bon mais parfois c'est aussi too much.