premium1
premium1
Un homme suppliant
© AaronAmat via Getty Images

Pourquoi Facebook et Vinted menacent de devenir payantes sur iPhone ?

Le 4 mai 2021

Une nouvelle fonctionnalité d’Apple permet de refuser très facilement le pistage publicitaire. Pour convaincre leurs utilisateurs de l’accepter malgré tout, Facebook, Vinted et d’autres mettent en place une sorte de chantage affectif à la donnée.

« Aidez-nous à rester gratuit en acceptant le suivi publicitaire ». Si vous avez un iPhone avec la dernière version d’iOS (iOS 14.5), vous avez peut-être vu s’afficher un message de ce type en ouvrant l’une de vos applications préférées.  

Fin avril, Apple a lancé une nouvelle fonctionnalité permettant de mieux protéger la vie privée de ses utilisateurs. Celle-ci s’appelle App tracking transparency. Elle oblige les applications à demander clairement aux utilisateurs l’autorisation de les suivre sur des applications tierces à des fins de ciblage publicitaire. Certaines applications ont donc décidé de supplier leurs clients d'accepter malgré tout le pistage en jouant sur la corde sensible. En gros, elles les menacent (gentiment) de devenir payantes en cas de refus des traceurs publicitaires. 

Mendiants de la donnée 

Facebook affiche par exemple le message suivant indique BFMTV : « Cette version d’iOS nous impose de demander votre permission pour récolter des informations liées à cet appareil pour améliorer vos publicités. (...) Nous utilisons les données liées à votre activité sur d’autres applications et sites Web pour vous montrer des publicités plus personnalisées, garder Facebook gratuit, aider les entreprises qui comptent sur la publicité pour toucher leurs clients. » L’utilisateur doit ensuite appuyer sur « continuer », et une nouvelle fenêtre s’affiche (cette fois-ci générée par Apple) lui demandant d’accepter ou refuser le pistage. Peu probable toutefois que Facebook, qui promet la gratuité pour toujours sur sa page d'accueil, devienne payant.

Le message est identique sur Instagram (propriété de Facebook). Vinted et des applications de jeux free-to-play comme Sudoku ont, elles aussi, mis en place un argumentaire similaire. 

Message s'affichant lors de l'ouverture de Vinted avec la version d'iOS 14.5
Message s'affichant sur l'application de jeu Soduko avec la dernière version iOS 14.5

Cette pratique rappelle celle des « cookie walls » mis en place par Prisma Media et Webedia le 1er avril, suite à la nouvelle mesure de la Cnil sur les cookies publicitaires. Sur les sites d’AlloCiné, Jeuxvideo.com, Purepeople, Cuisine Actuelle, Geo…, il est désormais impossible d’accéder au contenu sans choisir entre un abonnement de quelques euros par mois ou l’acceptation des cookies publicitaires. 

Ne vous inquiétez pas trop pour Facebook

Pour ces sociétés, dont les revenus reposent majoritairement sur la publicité ciblée (98 % pour Facebook), ces nouvelles mesures ne sont pas bien perçues. Mais cette privation de données n’est pas totale. Facebook et Instagram n’auront peut-être plus accès aux données de navigation de certains utilisateurs lorsqu’ils se connecteront à d’autres applis, mais les géants auront toujours accès à des données via leurs propres applications (likes, publications, recherches…). Largement de quoi continuer le ciblage publicitaire.  

Marine Protais - Le 4 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.