premium1
habillage
Elon Musk lors d'une conférence en 2019
© CC AP PHOTO/JAE C. HONG

Covid-19 : Elon Musk a mené une étude scientifique sur ses salariés

Le 22 févr. 2021

Depuis avril, le taux d’anticorps au Covid-19 de 4 300 salariés volontaires de SpaceX a été mesuré chaque mois. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique Nature Communications.

On connaissait Elon Musk le lanceur de fusée, Elon Musk le concepteur de voitures électriques, Elon Musk le fan de crypto... Voici désormais Elon Musk, le spécialiste du Covid-19. L’ingénieur milliardaire a fait participer 4 300 salariés de SpaceX, son entreprise d'aérospatial, à une étude scientifique sur l’immunité au SARS-CoV-2, explique le Wall Street Journal.

Chaque mois depuis avril, ces employés volontaires ont eu le droit à une prise de sang mesurant leur taux d’anticorps au virus. Les premiers résultats de ce programme de test ont été publiés dans la revue Nature Communications. Elon Musk apparaît comme l’un des co-auteurs aux côtés d’une vingtaine de chercheurs. Selon le WSJ, il se serait intéressé de très près à son déroulé.

L’article scientifique donne plus d’informations sur le seuil d’anticorps nécessaire afin d’avoir une immunité longue. Il révèle que les patients ayant contracté une forme peu sévère du virus ont un taux d’anticorps plus faible. Une conclusion qui doit être confirmée par d’autres études, et le suivi des réinfections chez les salariés de SpaceX.

Google et Amazon font aussi tester leurs salariés

D’autres grandes sociétés comme Alphabet (Google) et Amazon font régulièrement tester une importante partie de leurs salariés pour avoir une idée de la progression du virus en interne. Mais peu ont mesuré leur taux précis d’anticorps. La raison de l’étude scientifique d’Elon Musk était aussi pratique. Le quotidien américain raconte qu’en mars, les tests classiques étaient encore rares et le PDG de SpaceX cherchait une solution pour mesurer la prévalence du virus, dans l’idée de garder ses bureaux et usines ouverts. Le pays entrait en confinement, mais Elon Musk avait « une fusée à lancer ».

Marine Protais - Le 22 févr. 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.