habillage
premium1
premium1
Une main passe l'éponge sur de la faïence
© Rawpixel via Getty Images

Faire le ménage, la nouvelle thérapie contre l’anxiété made in Instagram

Le 18 avr. 2019

Sur Instagram, même récurer ses toilettes peut avoir l’air glamour. Bienvenue dans l’univers des cleanfluencers, ces pro du ménage qui vous expliquent comment nettoyer votre maison. Bonus : ça peut vous aider à soigner votre anxiété - ou vous rendre complètement obsessionnel, au choix...

Netflix oblige, personne n’a pu échapper au phénomène Marie Kondo qui a pris d’assaut nos écrans. Alors on trie, on jette, on donne, on plie. On l’aura compris : la tendance est au désencombrement. Même nos comptes bancaires n’échappent pas au grand ménage avec la mode du budget planning. Et maintenant, sur Instagram, on nettoie aussi. Sur le réseau social, les adeptes des sols qui brillent et de la robinetterie étincelante s’en donnent à cœur joie.

Le #cleaningtime cumule plus de 77 000 mentions. Plus extrême, #cleaningobsessed réunit quant à lui 16 400 publications de fanatiques du ménage. Au programme : des carrelages immaculés, des cuisines aussi propres que dans un catalogue Ikea, des rouleaux de papier toilette bien ordonnés et des produits d’entretien rangés par couleur.

Les vertus thérapeutiques du ménage

À une époque où l'on commence à comprendre qu’il va falloir changer tous nos modèles pour survivre, mettre de l’ordre dans nos affaires n’a jamais été aussi important. Les collapsologues convaincus nous alertent sur la fin du monde. La biodiversité fait la gueule. Les températures augmentent. Les océans s’acidifient. L’air est pollué. Bref, le monde d’aujourd’hui fait flipper. Alors de nombreux utilisateurs d’Instagram se tournent vers le ménage pour survivre à cette époque anxiogène. Même s’il y a peu de chances qu’un coup de chiffon résolve la crise environnementale et les inégalités, on vous l'accorde….

Certains utilisateurs affirment utiliser le ménage à des fins thérapeutiques. C’est le cas de Layla, une étudiante qui tient le compte @cluttered_to_cleaned – littéralement « du fouillis à la propreté ». Nettoyer son appart pour nettoyer son esprit - la métaphore est simple voire simpliste. Mais la tendance semble faire du bien.

Soigner son anxiété en passant la serpillière

La reine des chiffons et des éponges s’appelle Mrs.Hinch. Son compte Instagram passionne 2,3 millions d’abonnés. Sophie Hinchliffe, de son vrai nom, est la star incontestée des cleanfluencers. Avec sa longue chevelure blonde et ses ongles parfaitement manucurés, elle ressemble à l’édition spéciale « Barbie Reine du ménage ».

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Sophie Hinchliffe (@mrshinchhome) le

Comme tout influenceur qui se respecte, elle a écrit son livre qui promet de « faire briller votre évier et apaiser votre âme ». C’est clair, l’objectif est de nettoyer la cuisine et l’esprit d’un même coup d’éponge. Marie Kondo créait des étincelles de joie en pliant vos petites culottes, Mrs.Hinch va soigner votre anxiété en passant la serpillière.

Dans ses stories, elle dévoile ses meilleurs conseils à ses Hinchers, le nom de ses fidèles followers. Armée de gants en latex, elle récure tout, avant même que ça ne soit sale. Mieux vaut prévenir que guérir…. Elle partage surtout sa passion pour les placards remplis de produits d’entretien.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Sophie Hinchliffe (@mrshinchhome) le

Substances cancérogènes, perturbateurs endocriniens, phtalates, acétone… entre l’environnement, la santé et une maison qui sent bon, la cleanfluenceuse a choisi.

Thérapie, obsession... et régression

L’environnement n’est définitivement pas la priorité de Mrs.Hinch. En revanche, elle mène une croisade sans relâche contre les mauvaises odeurs. Pas une story n’est publiée sans qu’elle n’explique qu’elle vient de vaporiser un peu d’eau florale. Tous les matins, elle fait son lit au carré. On se croirait à l’armée, les coussins à paillettes et l’édredon en velours en plus. À la moindre croquette que son chien fait tomber de sa gamelle, c’est toute la pièce qui est désinfectée. Après un petit-déjeuner à base d’œuf, un lavage complet de la tuyauterie s'impose. Objectif : zéro odeur, zéro bactérie.

En regardant la reine des cleanfluenceurs se battre contre les mauvaises odeurs et la moindre particule de poussière, on ne peut pas s’empêcher de se demander si ça ne tournerait pas un peu à l’obsession. Sally Brown, thérapeute britannique spécialisée dans le stress et l’anxiété, explique qu’une habitude saine comme le ménage peut tourner à la névrose. Dans le cadre du ménage, ça peut se manifester par une peur extrême de la contamination, par le fait de choisir le ménage plutôt que des activités sociales, le travail ou des responsabilités familiales. Ne pas pouvoir faire le ménage peut alors devenir source d’anxiété. Et on en revient au même point.

Développer un TOC en tentant de calmer son anxiété, l’ironie est grande. Mais ce n’est peut-être pas le seul danger de cette tragi-thérapie. Mrs.Hinch, Queen of clean, Melissa Maker de Cleanmyspace… les stars du ménage sont toutes des femmes. Une drôle d’impression d’un retour en gloire de la ménagère parfaite des années 50. Et ça c’est plutôt angoissant.


A LIRE AUSSI

> Éco-anxiété : quand le changement climatique nous envoie chez le psy

> Dans la pub, le mythe de la ménagère de -50 ans résiste

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.