habillage
premium1
une jeune fille montre un livre devant un fond rose.

Quand les youtubeurs écrivent des livres

Le 9 avr. 2019

YouTube est trop petit pour eux. Depuis plusieurs années, les vidéastes du web ont investi le monde de l’édition avec plus ou moins de succès. Petite liste non exhaustive...

Une aubaine pour les éditeurs

Dans le monde littéraire des youtubeurs, on trouve de tout. Les biographies côtoient des bandes dessinées de qualité ou des projets beaucoup plus expérimentaux. Tous ne trouvent pas grâce aux yeux du grand public, qui y voit généralement l'occasion pour les auteurs auto-proclamés de sortir de nouveaux produits dérivés. Objectif : le fric ! Cependant, tout n'est pas à jeter, loin de là.

Pour Benjamin Brillaud, créateur de la chaîne Nota Bene, c’est à la fois la faute des éditeurs et des youtubeurs, si ces productions littéraires ont mauvaise presse. Ce vidéaste spécialisé en histoire connaît bien le milieu puisqu’il a sorti le livre Les pires batailles de l’histoire en 2016, et la bande dessinée Petites histoires et grands destins en 2019. « Quand on est un youtubeur reconnu, on reçoit beaucoup de demandes de la part d’éditeurs, explique-t-il. Mais il ne faut pas se leurrer. Ce n’est pas pour nos talents d’écriture qu’ils viennent nous chercher. Ils savent très bien qu’on possède une communauté et qu’avec nous ils vont pouvoir limiter les risques en termes de ventes. C’est au youtubeur de décider s’il veut faire ça pour le fric ou s’il veut créer un vrai projet, quitte à le faire à perte. »

Même quand ils ont décidé de faire de la qualité, les youtubeurs ne sont pas toujours bien aidés. « Pour mon premier ouvrage, j’étais tout seul face à la page blanche, poursuit Benjamin Brillaud. Les éditeurs apportent assez peu de soutien aux projets qu’ils commandent. Il faut s’assurer d’être bien accompagné si l’on veut faire de la qualité. » En attendant de vous précipiter en librairie, voici un florilège des ouvrages du genre.

Le précurseur

Le livre : Rémi Gaillard emmerde la télé (2011)

Le youtubeur : Rémi Gaillard

Il était déjà là avant YouTube ! Le vidéaste Rémi Gaillard est aussi l’un des premiers à avoir flairé le filon des produits dérivés pour surfer sur sa notoriété. Celui qui s'est spécialisé en caméras cachées a donc sorti sa bande dessinée en 2011. L’auteur y oppose les vieilles émissions de télévision et la scène internet montante. C’est mal dessiné et d’après les critiques lues sur le site Sens Critique, les gags ont l’air super lourds. Du bon Rémi Gaillard en somme. Le papi du web réitèrera ce type d’exploits avec son livre n’importe quoi, sorti en 2013. Ce dernier se trouve sur Amazon pour la modique somme de 0,01 centime. Quant à savoir ce que le prix laisse présager de l'histoire et de la qualité d’écriture... on vous laisse juge.

Le plus abouti

Le livre : Axolot (2012)

Le youtubeur : Patrick Baud (Axolot)

Écrit à partir de son blog, le livre Axolot ressemble de loin à un produit dérivé sans âme. Mais dans l’histoire du YouTube français, l’ouvrage fait pourtant date. Pour la première fois, un créateur de contenu prend ce médium au sérieux et décide de produire un livre de qualité. Non seulement les histoires (vraies) racontées sont passionnantes, mais elles sont aussi illustrées avec des dessins exclusifs de Boulet, Manu Larcenet ou Marion Montaigne.

À voir aussi
Dirty Biology de Leo Grasset ou L’espace sans gravité de Florence Porcel font aussi partie de ces ouvrages de qualité écrits et dessinés par des passionnés qui connaissent leur sujet sur le bout des doigts.

Le plus gros carton de librairie

Le livre : #EnjoyMarie (2015)

La youtubeuse : EnjoyPhoenix

Véritable best-seller qui s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires, il s'agit d'une biographie de l'influenceuse beauté (sortie l'année de ses 20 ans...). Le livre permet à de nombreuses jeunes lectrices de se retrouver dans des histoires de harcèlement scolaire et de crises d’acné. Reste que la critique est sévère. Dans Les Inrocks EnjoyPhoenix est appelée « la nouvelle Gustave Flaubert ». Il faut dire que certains passages prêtent à sourire... Par exemple : « Hier je me suis mise au lit avec des chaussettes, j’avais froid aux pieds » ou bien encore, « N’oubliez pas de vous brosser les dents avant de vous coucher. Phrase culte, phrase entendue des milliers de fois, n’est-ce pas ? Mais c’est vrai, n’oubliez pas, il en va de votre santé bucco-dentaire ».

À voir aussi : Icônne de Natoo, un livre qui prend l’apparence d’un magazine féminin et qui s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires. Loin de l’autobiographie larmoyante, il s'agit d'une critique parodique.

Le plus What The Fuck

Le manga : Jean-Luc Révolution (2016)

Le youtubeur : Ganesh2 (David Chabant)

Tout est parti d’une blague. Sur Twitter, l’imitateur Ganesh2 avait promis de créer un shonen (un manga avec un héros qui mène des combats) avec le personnage de Jean-Luc Mélenchon, si sa publication atteignait les 1 000 retweets. Chose promise, chose due, David Chabant a donc sorti le premier manga mettant en scène une personnalité politique française en train de casser la figure de députés.

À voir aussi : Tourne la page de Squeezie est une sorte de « cahier de vacances pour jeunes adultes » contenant des jeux et des défis, accompagnés d’illustrations signées de son frère.

Le plus controversé

Le livre : Très intime (2017)

La youtubeuse : Solangeteparle

Tiré de témoignages enregistrés en 2015 pour le compte de la radio Le Mouv’, le livre Très intime raconte des histoires sexuelles vraies. Cependant, Solange va rapidement se retrouver au milieu d’une polémique made in Twitter. Les femmes anonymes qui ont livré leurs histoires reprochent à l'autrice de ne pas leur avoir demandé l’autorisation avant de les mettre dans le livre. Le droit des participantes à la propriété de leur témoignage anonyme reste toujours en débat.

POUR ALLER PLUS LOIN 

> Les meilleurs documentaires parodiques des youtubeurs

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.