habillage
Un porte monnaie design vidé de ses pièces
© Sasiistock via Instagram

Gérer son budget, la nouvelle tendance cool et utile d'Instagram

Le 11 janv. 2019

Payer ses factures, trier ses papiers ou faire ses notes de frais, ça n’a rien d’excitant ! Pourtant, sur Instagram, gérer son budget est la nouvelle tendance cool. Et ça peut même être joli.

Sur Instagram, les tétons – exclusivement féminins – restent un tabou. En revanche, celui autour de l’argent vole en éclat avec la tendance du Budget Planning. Revenus, dettes, prêts, budget alloué à la nourriture, aux loisirs ou à l’épilation, les budget planners compartimentent les moindres aspects de leur vie financière. Et les exposent sur Instagram.

Et plus, ça marche ! Sur le réseau social, le #budget totalise 980 000 occurrences, #budgetplanning 12 400 mentions et #budgettip est utilisé 16 200 fois. Véritable « influenceuse budget », Kumiko Love réunit plus de 96 000 abonné.e.s sur son compte @budgetmom.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par The Budget Mom by Kumiko Love (@thebudgetmom) le

Sur Instagram, elle présente, mois après mois, ses budgets qui ne laissent aucune place au hasard. Elle détaille même l’élaboration des menus de chaque semaine et note religieusement chaque dépense dans des classeurs aux tons pastel. Objectif : rembourser une dette de 77 290$. La mère de famille est d’ailleurs devenue conseillère financier. Elle vend désormais son système d’organisation militaire enrobé dans du papier rose bonbon aux internautes avides de conseils. Pratique pour contribuer à rembourser ses prêts !

Tendance Budget Planning : tout repose sur beaucoup de bon sens

Si vous voulez bien gérer votre budget, votre nouveau gourou s’appelle Dave Ramsey. Sur les réseaux sociaux et dans son podcast, il dévoile sa méthode pour arrêter de vivre surendetté. Une formule déjà développée dans les nombreux ouvrages qu’il publie depuis plus de deux décennies. Qu’importe, les budget planners d’Instagram l’adorent.

Pour rembourser des sommes astronomiques - en juin 2018, le magazine Forbes estimait la dette totale des prêts étudiants à 1,52 billion de dollars avec plus de 44 millions d’Américains endettés -, Dave Ramsey prône la méthode des « baby steps ». 7 étapes pour progresser, pas à pas, jusqu’à la sérénité financière. On arrête de dépenser l'argent qu'on n'a pas, on commence par mettre de côté un peu d’argent, payer toute ses dettes, créer un fond d’urgence équivalent à 3 mois de dépenses, investir dans sa retraite… Et pour payer ses dettes, il prône également la méthode de la « boule de neige », très appréciée sur insta. On s’attaque d’abord à la plus petite somme à rembourser puis on passe à la suivante en reportant la somme qui y était allouée. Bref, beaucoup de bon sens.

Budget planning is the new bullet journal !

A priori le budget planning, ça n’enchante personne. Il y en a même que ça fait vraiment flipper. Heureusement, on est sur Instagram. Et sur Instagram, tout est beau. Même le remboursement de son prêt étudiant. En matière d’organisation, on connaissait déjà la tendance bullet journal qui frôlait parfois l’œuvre d’art. Eh bien c’est pareil du côté des budget planners.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par A Man With The Plans (@amanwiththeplans) le

Maniaques de l’organisation ou militants anti-système ?

2019 sera l’année de l’organisation. Que ça passe par le rangement de son tiroir à chaussettes façon Marie Kondo ou l’organisation millimétrée de ses dépenses. Chaque chose à sa place et tout ira bien, voire mieux.

Vouloir mettre de l’ordre dans un monde chaotique, c’est un peu l’histoire de l’humanité. Mais cette tendance d’organisation financière à outrance révèle surtout les limites d’un système qui s’essouffle. Celui de la sur-consommation soutenu par une mécanique vicieuse de crédits à la consommation.

En décembre 2017, l’influenceuse beauté Aja Dang révélait à ses 317 000 abonné.e.s YouTube qu’elle promenait des chiens pour gagner un peu d’argent de poche. Face à la caméra, elle expliquait que malgré de bons revenus, elle croulait sous les dettes. La faute à qui ? Son ou plutôt ses prêts étudiants. $34 134,20 d’un côté $152 677,65 de l’autre soit $186 811,85 de dettes qu’elle avouait penser ne jamais pouvoir rembourser.

Dans l’un de ses réguliers coups de gueule sur sa chaîne YouTube, le roi du budget Dave Ramsey s’insurgeait contre le système américain de prêts étudiants. Et il y a de quoi. D’après le Wall Street Journal, en 2014, 14 Américains devaient rembourser plus d’un million de dollars. Quatre ans plus tard, ils étaient au nombre de 101.

Bye bye le cash

Pour s’en sortir, la plupart des budget planners d’Instagram utilisent la « méthode des enveloppes » développée toujours par le décidément fameux Dave Ramsey. Au programme : laisser tomber sa carte de crédit. Avec ce système c’est cash only. Des billets verts ou rien.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Credit cards are the cigarette of money. Everyone knows they're bad and will kill you, yet people still use them. #debtfreecommunity #creditcards #nodebt

Une publication partagée par Dave Ramsey (@daveramsey) le

Ça a l’avantage d’éviter d’exploser le plafond de sa carte bleue et de contracter de nouvelles dettes. C’est surtout une méthode qui permet d’arrêter d’alimenter un système qui repose sur un cercle vicieux de crédit. Alors, en 2019, on change le système ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.