premium1
Barbecue avec de la fumée rose
© ferrantraite via Getty Images

En 2019, les restaurants seront 90s, healthy et colorés

Le 16 janv. 2019

Des produits naturels mais dans un cadre exceptionnel, du très bon pour la santé mais aussi pour les papilles, un retour à la nature mais avec les usages d'aujourd'hui... en 2019, pour le secteur de la restauration, il va falloir apprendre à faire le grand écart.

La Fourchette dévoile ce que 2019 réserve au secteur de la restauration. Avec l'institut italien Doxa, le site de réservation de restaurants a relevé des milliers de micro-tendances dont parlent les internautes sur les sites web ou les forums. En les recoupant, de grandes tendances se dessinent et se confirment. Healthy et Experience seront plus que jamais les mots de la restauration en 2019.

Healthy, oui mais bon aussi

On n’arrête pas de le répéter : la tendance healthy prend toujours plus de place dans nos vies. Et même si la malbouffe est bien loin d’avoir dit son dernier mot, sur les réseaux sociaux et internet c’est le sain qui fait parler. De la nourriture saine, oui mais surtout de la nourriture qui a du goût. Loin des brocolis vapeur fades, la tendance est aux produits simples et bons.

Fresh Foraged Feasting, le retour à la nature

Des produits sains et bons, ce sont avant tout des produits simples. L’étude révèle une tendance qui monte, celle du fresh foraged feasting –  « festin de produits fraîchement récoltés » en français. Un retour à la nature avec des produits bruts, tout juste sublimés.

Comme exemple, on trouve le restaurant parisien Table. Le chef étoilé Bruno Verjus y propose des produits simples, français, présentés de manière naturelle.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les Petits légumes passent à Table #brunoverjus #inspiration #table #tablerestaurant #tableparis #vegan #michelin #michelinstar

Une publication partagée par Bruno Verjus (@bruno_verjus) le

À votre santé (littéralement) !

Vous reprendrez bien un peu de salade anti-stress ? En 2019, on ira au restaurant plutôt qu’à la pharmacie. D’après l’étude, les consommateurs s’intéressent de plus en plus à l’impact de la nourriture sur leur corps. « La santé dans l’assiette » ça pourrait être le slogan du restaurant parisien Health Inside. On y propose une cuisine « bio, détox, végétarienne, vegan-friendly ». Rien que ça. Mais surtout, on recherche l’équilibre entre santé et goût.

Wine Vegan pairing

Adopter un régime végétalien, pour des raisons de santé ou des considérations éthiques, est une pratique de plus en plus développée et surtout visible. Mais pas question de renoncer aux plaisirs gustatifs en même temps qu'aux produits d’origine animale.

Le Wine Pairing ou la « science » de l’association des mets et des vins se met elle aussi à la sauce vegan. Parmi les nouvelles tendances 2019, on voit apparaître le Vegan Pairing. Exit le fromage ou la côte de boeuf : on associe le vin aux mets 100% végétaliens. Une façon de changer l’image de ce régime alimentaire et de le transformer en véritable art de vivre. Cheers !

Toujours plus d’expérience

Pour les restaurateurs, l’enjeu ne s’arrête pas au contenu des assiettes qu’ils proposent. Loin de là. Dans un monde toujours plus dématérialisé, c’est pareil dans tous les secteurs : on veut de l’expérience. Alors que Deliveroo nous livre ce qu’on veut sans avoir besoin de mettre un pied dehors, l’expérience devient bien plus qu’une tendance. Plutôt un véritable pré-requis pour continuer à faire sortir les consommateurs de chez eux. Message reçu du côté des restaurateurs qui rivalisent d’inventivité pour proposer toujours plus de surprenant, d'esthétique, de bizarre…

On mange quoi ce soir ?

Surprise ! Plutôt que de décortiquer le menu, ingrédients par ingrédients, certains restaurants proposent de commander sans connaître le contenu des plats. Un concept qui transforme la sortie au restaurant en expérience multisensorielle et supprime les a priori sur certains aliments. « En fait, c’est pas si mauvais que ça les épinards. »

La surprise, c’est le concept développé par le restaurant Maguey. Au menu, pas de plats mais des adjectifs. Oui, des adjectifs. On en choisit deux et le chef prépare un plat en fonction. Alors plutôt « loufoque et chaleureux » ou « débonnaire et coquet ». À la fin du repas, on repart tout de même avec le menu. Histoire d’avoir une idée des mets dégustés.

Du beau, dans l’assiette et à côté

Selon l’étude, 50% des consommateurs prennent régulièrement des photos de leurs plats au restaurant. Il n’y a qu’à regarder les 325 millions d’occurrences du #food sur Instagram pour s’en convaincre. Alors oui, le goût est primordial, mais pas au détriment de l’esthétique. Certains restaurants l’ont bien compris et développent des concepts fondés sur le potentiel visuel de leurs plats.

Chez Les Bariolés de Maud, tous les plats - locaux et de saison - se mangent enveloppés dans crêpes colorées. Rose, vert ou jaune, l’important c’est que ça se voie.

Chez B-Boyz, c’est sur la déco et l’ambiance qu’on met l’accent. Véritable galerie de street art, les murs y sont taggués du sol au plafond. Et c’est sur une playlist hip-hop des années 90 qu’on déguste ses burgers aux noms de rappeurs célèbres. Adidas Superstar et casquettes sont de rigueur.

Maintenant ou jamais

Dans le monde du retail, on va de pop-up store en pop-up store. Et le concept s’applique aussi dans le monde de la restauration. Des restaurateurs en résidence pour une durée déterminée, c’est le concept de certains restaurants comme Fulgurances. Dans l'esprit « incubateur de chefs », l’établissement permet à des seconds de passer chef le temps de quelques mois ou quelques semaines. Et pour le consommateur, c’est une nouvelle découverte à chaque fois.

En plus des chefs résidents, le restaurant organise également des événements exceptionnels avec un chef invité le temps d’une seule soirée. Un peu comme en boîte de nuit.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.