Advertisement
premium2Advertisement
banniere1
banniere1
Une femme en tenue de sport qui est heureuse
© LeoPatrizi via GettyImages

Bonnes résolutions : les challenges se multiplient sur les réseaux

Le 14 janv. 2020

Sur les réseaux sociaux, les bonnes résolutions de début d'année se transforment en défis. Mais ça ne nous aide pas forcément à mieux les tenir.

Concurrencé par le mois de septembre, janvier reste, malgré tout, la période des bonnes résolutions. Sur les réseaux sociaux, c’est devenu la période des challenges en tout genre. Pas d’alcool, pas de viande, pas de soldes… à chacun son truc. Mais d’après les chiffres de Visibrain, tous les défis ont quand même un point commun : un pic d’activité le 2 janvier et un intérêt qui retombe sensiblement au bout de 10 jours. Dommage, ce ne sont pas les hashtags qui vont nous aider à mieux tenir nos bonnes résolutions.

Dry January, le plus populaire

Avec 76 442 tweets, le Dry January est de loin le défi le plus populaire sur le réseau de l’oiseau bleu. Venu du Royaume-Uni, le challenge de la sobriété commence à s’imposer en France, le troisième pays où l'on en parle le plus. Le principe est simple : ne pas boire une goutte d’alcool durant 30 jours. Une bonne idée pour mettre son foie au repos après les excès de la fin d’année. Et qui s’inscrit dans une tendance plus générale de baisse de la consommation d’alcool.

Veganuary, celui qui monte

Depuis 2014, le Dry January a un sérieux concurrent : le Veganuary. Le 1er janvier, l’édition 2020 comptait déjà près de 11 000 tweets. C’est un peu le même principe sauf qu’il s’agit de ne pas consommer de produits d’origine animale. Popularisé par l’association du même nom, le défi du Veganuary vise surtout à sensibiliser et éduquer aux modes d’alimentation vegan.

No-spend January, celui qui nous évite de faire les soldes

D’après une étude YouGov pour YouTube, faire des économies fait partie des bonnes résolutions les plus adoptées par les Européens avec 31 % d’entre eux qui comptent surveiller leur budget en 2020. Le No-Spend January challenge devrait donc leur plaire. Les règles sont simples : n’effectuer aucune dépense durant le premier mois de l’année – hors dépenses nécessaires. Mais avec seulement une centaine de mentions par jour sur Twitter, le défi n'en est qu'à ses balbutiements.

Januhairy, le plus confidentiel

Januhairy est un compte Instagram lancé par l’étudiante anglaise Laure Jackson. Son objectif : briser le tabou des poils sur le corps des femmes. La Britannique encourage donc les femmes à laisser pousser leurs poils pendant un mois et choisir ce qui convient le mieux à leur corps. Le hashtag ne fait pas beaucoup de bruit mais le compte Instagram réunit tout de même 23 000 abonnés.

RED January, celui qui rapporte

On l’aura compris, les Britanniques sont très friands de challenges pour commencer l’année. Alors pour sensibiliser aux bienfaits du sport sur la santé mentale, Hannah Beecham a créé le RED January. Le but : encourager les internautes à pratiquer une activité physique pour lutter contre la dépression. Soigner l’esprit grâce au corps mais aussi récolter des fonds pour l’association britannique Mind qui aide les personnes souffrant de troubles mentaux. Selon Visibrain, le défi ne cumule que 5 620 tweets mais le mouvement a permis de récolter 2 millions d’euros en 4 ans.

Alice Huot - Le 14 janv. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.