bannière 2
bannière 2
premium1
Kristen Bell dans The Good Place - Netflix

Consommation : les Français veulent de la qualité et sont prêts à aller voir ailleurs pour la trouver

Le 12 juill. 2018

Oui, tous les consommateurs veulent la meilleure qualité au meilleur prix. Mais quand on leur demande choisir entre les deux, ils sont prêts à faire quelques concessions sur le prix pour privilégier la qualité. Un sondage OpinionWay pour Veeva.

Les consommateurs français surveillent leur porte-monnaie mais ils veulent avant tout de la qualité. Selon un sondage OpinionWay pour Veeva, c’est le critère le plus important pour 54% des sondés alors que le prix est absolument déterminant pour 43% des Français. Une tendance uniforme qui se confirme selon les sexes, le niveau socioprofessionnel et les différentes classes d’âge. Sauf pour les 18-24 ans ! Souvent étudiants ou fraichement débarqués sur le marché du travail et donc avec des moyens financiers plus faibles, ils ne sont que 78% à penser que la qualité est un critère déterminant. Les autres tranches d’âge ne transigent pas sur la qualité et affichent des taux à plus de 90%.

Tout le monde recherche donc la qualité mais comment font les Français pour reconnaître un produit de bonne facture ? Pour 65% d’entre eux, la qualité d’un produit est d’abord déterminée par sa composition. Dommage que les étiquettes soient écrites si petit et qu’un doctorat en chimie organique soit souvent un pré-requis pour les décrypter. Ceux qui n’ont pas le temps ou les compétences pour lire toutes les étiquettes se fient aussi à l’origine française (47%), à la présence d’un label sur l’emballage (42%) et aux normes de production (42%) d’un produit.

 

Quels sont pour vous les critères les plus déterminants pour estimer la qualité d’un produit que vous achetez pour la première fois ? (plusieurs réponses possibles)

infographie OpinionWay les critères des consommateurs

 

Quand il s’agit de qualité, les Français font plus confiance aux marques nationales (90%) alors que les marques étrangères attirent la méfiance de près de la moitié des consommateurs de l’Hexagone. Les petites entreprises et les producteurs locaux mettent quasiment tout le monde d’accord et affichent un taux de confiance de 93%.

Dans un monde idéal, les consommateurs préféreraient également que tous leurs achats soient d’une qualité optimale. Là encore, si on leur demande de choisir, leur priorité est claire : la santé. Tendance bio et healthy oblige, la qualité des produits alimentaires est primordiale pour trois quarts des Français. Juste derrière, on retrouve les produits pharmaceutiques, régulièrement éclaboussés par des scandales sanitaires. Pour des raisons de sécurité comme pour des raisons financières, les véhicules – voiture, moto, etc- complètent le podium des produits dont la qualité importe le plus aux Français.

Diriez-vous que la qualité est un critère tout à fait prioritaire, important mais pas prioritaire ou bien secondaire lorsque vous achetez chacun les types de produits suivants ?

infographie des produits

Malheureusement, on n’est jamais à l’abri d’une déception. Les Français s’intéressent principalement à la qualité de leurs produits alimentaires et sont donc souvent plus déçus par ces derniers. 12% des sondés déclarent être souvent déçus par des leurs achats alimentaires et 63% de temps en temps. Alors que la mode ne fait pas partie des priorités des consommateurs, elle fait partie des secteurs qui répondent le moins à leurs attentes – 40% seulement ne sont jamais déçus. Les produits d’entretien et les produits cosmétique, que les publicités n’hésitent pas à présenter comme des produits miracles, affichent également des taux de déception – souvent ou de temps en temps – légèrement supérieurs à 50%. En revanche, les véhicules déçoivent rarement. Logique, on passe souvent plus de temps à choisir sa voiture que sa grappe de tomate.

Lorsqu’ils sont mécontents d’un produit, les Français n’hésitent pas à en parler autour d’eux. 62% ont plusieurs fois déconseiller un produit à leur famille ou leurs amis. Plus inquiétant pour les entreprises, lorsqu’ils sont déçus les consommateurs ne font pas la différence entre le produit incriminé et la marque. Ils sont donc 77% à donner un mauvais avis sur la marque à leur entourage et 75% à ne plus jamais acheter des produits de la marque en question. En revanche sauf cas de danger grave, les Français ne sont pas prêts à attaquer en justice les entreprises qui ne correspondent pas à leurs exigences de qualité. Ils préfèrent exercer leur pouvoir de consommateur et aller voir ailleurs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour