habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Une jeune femme, un plaid enroulé autour de ses épaules, sur son ordinateur
© petekarici via Getty Images

5 chiffres qui racontent notre première semaine de reconfinement

Le 5 nov. 2020

C’est peu réjouissant mais c’est un fait : nous sommes officiellement en période de reconfinement depuis une semaine. Et il s’en est passé des choses, en ce petit laps de temps. Petit tour d’horizon chiffré.

96 milliards de dollars pour Amazon

C’est plus que ce que s'autorisaient à imaginer les prédictions les plus folles : grande gagnante du confinement, la plateforme de e-commerce explose les records au troisième trimestre, avec un chiffre d’affaires qui atteint 96,15 milliards de dollars. La conséquence directe, ce sont des embauches massives : l’entreprise emploie désormais plus d’un million de personnes à travers le monde. Et ça ne devrait pas s’arrêter là : avec les fêtes de fin d’année qui approchent à grands pas et bon nombre de petits commerces fermés, Amazon pourrait continuer de s’enrichir en 2020.

20% des librairies en France se situent à Paris

Le succès d’Amazon nous alerte forcément sur la détresse des commerces locaux, jugés non-nécessaires et obligés de fermer. L’annonce du reconfinement a d’ailleurs suscité l’émoi et un énorme appel à sauver les libraires… qui sont, il faut bien l’avouer, plutôt rares sur le territoire : au total, on compte 3 200 librairies en France (contre 85 000 salons de coiffure, note Slate). Et sur l’ensemble de ces établissements, 700 se trouvent à Paris, soit 20% du total. Difficile donc d’affirmer que les librairies constituent un besoin vital quand la grande majorité du pays s’en trouve dépourvue…

7 milliards de vues pour Baby Shark

Et puisqu’on ne lira pas forcément beaucoup plus pendant ce reconfinement, on va peut-être en profiter pour se refaire des classiques ? Ou alors pour regarder des vidéos à haut potentiel intellectuel sur YouTube, au choix… Cette semaine, la comptine « Baby Shark » est devenue la vidéo la plus regardée sur la plateforme, avec sept milliards de vues au compteur. Elle détrône ainsi le hit Despacito. Et si vous ne l’aviez pas encore en tête, on vous partage le clip juste après. Inutile de nous remercier…

 

30 millions d’inscriptions payantes sur YouTube

Bon, évidemment,  y a pas que Baby Shark dans le stream. Sundar Pichai, CEO de Google, déclarait fin octobre que depuis mi-mars, les visionnages de vidéos de méditation ont grimpé de 40%, et les tutos pour fabriquer soi-même son masque ont été vus plus d’un milliard de fois. Autres chiffres éloquents : YouTube compte désormais 30 millions de personnes abonnées à ses services premium et musicaux.

61% de visas étudiants en moins aux États-Unis

Les librairies ne sont pas les seuls piliers culturels à souffrir de la pandémie. Aux États-Unis, les grandes écoles voient leurs rangs désertés par les jeunes venant de l’étranger. Sur les neuf premiers mois de 2020, les visas étudiants ont chuté de 61% par rapport à l’année précédente. La plus grosse perte est liée aux élèves venant de Chine (-70%). Elle s’explique en partie par la pandémie, mais aussi par des mesures prises à l’encontre des personnes en lien avec l’Armée populaire de libération, les forces armées chinoises.

Mélanie Roosen - Le 5 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.