habillage
premium1
premium1
câbles réseau multicolores
© Jayesh via Getty Images

Podcast : numérique, du nouvel eldorado au cauchemar contemporain ?

Le 28 avr. 2020

Le numérique a transformé la société, autant que les entreprises. Formidable ressource ou vecteur du pouvoir, à la fois économique et politique, comment poser la question numérique aujourd’hui ? Et comment le champ de l’art s’empare-t-il de ces questions ? Quatre regards croisés sur la transformation numérique.

Et si on s’était trompés de révolution ? Il est beaucoup question de numérique dans ces colonnes tant ce sujet est devenu l’un des axes majeurs de développement des entreprises du 21ème siècle. À tel point que la transformation numérique a durablement transformé nos manières d'entreprendre, de travailler, d'échanger des produits, des services ou encore des idées.

Mais aujourd’hui, un son de cloche différent se fait entendre de manière plus pressante. Il aura fallu une succession de scandales ainsi qu'une prise de conscience sur les effets collatéraux de la transformation numérique (voracité énergétique, obsolescence programmée, surveillance généralisée) pour que l’on s’alarme de l’intégration toujours plus avancée des nouvelles technologies dans nos vies.

Alors comment poser la question numérique aujourd’hui et comment le champ de l’art s’empare de ces questions ? Éléments de réponse avec Xavier de la Porte, journaliste et chroniqueur, Marcella Lista, conservatrice en chef du Centre Pompidou, Bertrand Dezoteux, artiste et Sénamé Koffi Agbodjinou, architecte, anthropologue et designer.

Gare aux simplifications abusives. Pour le journaliste Xavier de la Porte, la perception du numérique a toujours oscillé entre plusieurs pôles, et les promoteurs d’hier sont les pourfendeurs d’aujourd’hui. Plus que sur les outils en eux-même, la critique se concentre sur une dimension politique : « l’appropriation des technologies par un système capitaliste qui utilise des technologies qui, en elles-mêmes, ne sont pas néfastes ».

Numérique du nouvel eldorado au cauchemar contemporain

Un questionnement que l’on retrouve dans le champ de l’art, où les artistes se sont emparés des technologies numériques à la fois comme médium et comme objet de réflexion critique. « Sans toutefois que l’on puisse conclure à l’existence d’un art numérique en tant que tel », souligne Marcella Lista, qui dirige la collection Nouveaux Médias du Centre Pompidou. Dans le film d’animation Harmonie, montré lors du festival Hors Pistes en février 2019, l’artiste Bertrand Dezoteux choisit par exemple de décrire avec humour la condition d’un avatar numérique, qui déambule dans un monde anti-tech où la maladresse l’emporte sur la notion de performance.

N’oublions pas que la transformation numérique est un processus qui diffère selon les contextes et les cultures. À Lomé, Sénamé Koffi Agbodjinou fait le pari du low-tech, c’est-à-dire de technologies « ouvertes, peu coûteuses en énergie et appropriables par tous » au sein des Woe Labs. En revenant à un usage vernaculaire des technologies, il fait la démonstration que de nouveaux imaginaires et de nouvelles pratiques numériques sont possibles.

Retrouvez les 3 podcasts sur la page de l'école pro du Centre Pompidou.

 


Écriture et réalisation : Nastasia Hadjadji
Montage : Antoine Dahan
Intervenant·e·s : Xavier de la Porte, Bertrand Dezoteux, Marcella Lista, Sénamé Koffi Agbodjinou
Design musical : Sixième son
Création musicale : Laurie Bellanca et Benjamin Chaval
Extraits musicaux : Aphex Twin, Betrand Dezoteux, Ryoji Ikeda

Crédits image : Boma France - DR - Simon Lecoeur - DR
Montage : Marc Maran pour L'ADN

Nastasia Hadjadji - Le 28 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.