un extrait du débat sur BFMTV

Pourquoi BFMTV a coupé le sifflet des streamers qui suivaient le débat Zemmour contre Mélenchon

© BFMTV

Plus de 100 000 personnes suivaient le débat en direct sur Twitch. Mais la chaîne d’info en continu ne l’entendait pas de cette oreille.

L'évènement médiatique de cette fin de semaine s’est transformé en soupe à la grimace sur Twitch. Au moins six chaînes tenues par des streamers bien connus ont été coupées alors qu’elles retransmettaient et commentaient le débat entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour dans une ambiance souvent bon enfant.

C’est bien la chaîne d’information en continu qui est à l'origine de cette coupure générale. Considérant que les streamers empiétaient sur ses droits en retransmettant en direct le débat, cette dernière a lancé plusieurs demandes de ban à la plateforme.

BFMTV était-elle jalouse ?

Sardoche qui réunissait à lui seul près de 66 000 personnes, le duo Dany Caligula et Raz, ou bien encore Hugo Travers se sont fait couper le sifflet. Suite à ce ban, quelques 100 000 viewers ont dû se rabattre sur des serveurs discord (qui peuvent servir de chats vocaux) où sur la chaîne Twitch de BFMTV. Beaucoup y ont vu une forme de « jalousie » de la part de la chaîne d’information en continu qui n’a pas réussi à mobiliser autant de spectateurs, et qui a vu son chat envahi d'internautes mécontents juste après ce coup d’éclat.

Mélenchon s’en mêle, Fogiel regrette

Cette demande de ban est d’autant plus difficile à comprendre que c’est la première fois qu’un débat suscite autant d'enthousiasme sur cette plateforme. Comme l’indique le streamer Sardoche, les jeunes viewers sont non seulement venus voir deux hommes politiques échanger leurs arguments, mais aussi des streamers endossant le rôle de « commentateurs sportifs » apporter un sens critique à leur communauté, et ce dans une une ambiance digne d’un soir de match.

Le lendemain, Jean-Luc Mélenchon s’est fendu d’un tweet demandant au dirigeant de BFMTV, Marc-Olivier Fogiel, de changer de stratégie. Ce dernier aurait répondu favorablement à cette demande.

Les streamers devraient pouvoir revenir sur la plateforme dimanche soir. Il est en tous cas certain que des plateformes comme Twitch vont jouer un rôle important dans la campagne présidentielle.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.