habillage
un homme moustachu regarde une télévision
© selimaksan via getty image

Médiamétrie : la télé de papi fait de la résistance

Le 23 janv. 2020

Selon le rapport annuel de Médiamétrie, les usages ont bien changé, mais la télévision reste un point central dans la consommation médiatique des Français.

Alors que nous n’avons d’yeux que pour Netflix ou les réseaux sociaux, la bonne vieille télévision n’a pas dit son dernier mot. C’est du moins le message que fait passer Médiamétrie dans son rapport annuel sobrement intitulé « L’année TV 2019 ». Parmi la myriade de chiffres donnés, on retiendra que 41, 3 millions de Français regardent chaque jour la télévision, soit 71 % de la population, et qu’ils y passent en moyenne 3h30.

À titre de comparaison, les plateformes de vidéos à la demande (Netflix ou Prime vidéo par exemple), réunissent en moyenne 4,5 millions d’utilisateurs quotidiens pour une durée moyenne de 2h (chiffres internationaux).

Du foot, de l'actu et des séries

Parmi les programmes fédérateurs de la télévision, on retrouve les diffusions de rencontres sportives, avec une nette progression des audiences pour les matchs féminins (jusqu’à 11,8 millions de téléspectateurs pour la coupe du monde féminine de football) ou bien les grands évènements comme la mort de Jacques Chirac ou l’Incendie de Notre-Dame. Le divertissement est aussi en tête des programmes avec 5,7 millions de téléspectateurs pour des émissions comme Mask Singer.

La télévision conserve sa place de média de masse mais les usages, quant à eux, ont bien changé. Ainsi le replay a largement été adopté par les Français avec 7,8 millions de personnes (soit 13 % de plus en 2 ans) qui regardent ces programmes en différé, pendant une moyenne de 1h11. Ce sont les fictions (les séries télé et téléfilms) qui sont les plus regardées avec notamment 1,6 million de téléspectateurs pour la série Le Bazar de la Charité.

La télévision sort du salon

Les « écrans internet » (notamment les smartphones) sont eux aussi très utilisés principalement par les jeunes avec une moyenne de 1h58 par jour, soit une hausse de 55 % en 1 an. Ce sont surtout les programmes de télé-réalité comme Les anges ou La villa des cœurs brisés qui sont consommés de cette manière.

Autre usage plus récent, le preview est aussi en train de s’installer durablement. Concrètement, cela consiste à regarder une série sur les plateformes numériques avant leur diffusion officielle sur la chaîne de télévision. Plus de 2 millions de téléspectateurs ont regardé un programme en preview en novembre 2019. Dans le cas de la série Les Sauvages, 54 % de l’audience s’est faite par ce canal contre 27 % pour la diffusion live.

Netflix a changé la donne, et le grand vainqueur est : le divertissement

Loin d’être larguée par les nouveaux usages liés à la SVOD, la télévision semble justement prendre le tournant. En 2019, les chaînes ont ainsi proposé 750 heures de fictions supplémentaires aux téléspectateurs par rapport à 2018 avec des concepts souvent novateurs et des séries originales comme L’Effondrement ou Ad Vitam. Les séries occupent 52 % du temps de replay et plusieurs programmes comme Baron noir sont proposés à la fois sur les chaînes de télévision et les plateformes de streaming. Dans son ensemble, la fiction est le premier genre regardé par les Français, preuve que la série télé s’est imposée comme le contenu dominant. Merci Netflix ?

David-Julien Rahmil - Le 23 janv. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.