habillage
premium1
premium1
un mur fait avec des écrans de télévision
© jakkapan21 via Getty Images

Audience : le jeu de la transparence réussit à YouTube

Le 20 nov. 2019

Médiamétrie a fait les comptes de la consommation de vidéos sur le web. C’est bien évidemment YouTube qui rafle la mise – de quoi rassurer les annonceurs.

On se doutait bien que YouTube était la première plateforme de vidéos utilisée par les Français. Cependant cette intuition n’était pas réellement vérifiable par Médiamétrie. En effet, le cabinet d’étude ne prenait pas en compte les audiences générées par plateforme. Depuis juin 2019, les choses ont cependant changé et YouTube fait désormais certifier ses chiffres par la société spécialisée dans l’audimat.

YouTube, BFM et Télé Loisirs dans le Top 3

Ce qui ressort des premiers résultats, c’est bien évidemment la prédominance de la plateforme vidéo de Google dans le web français avec plus de 41, 2 millions de visiteurs uniques par mois. Juste en dessous, on retrouve les sites de BFMTV et Télé Loisirs avec respectivement 10,4 et 10,1 millions de visiteurs uniques.

En quatrième position figure un nom plus énigmatique, celui de CCM benchmark qui cumule plus de 9,9 millions de visiteurs uniques. Il s’agit en fait d’un groupe de médias comportant des sites web très visités comme l’Internaute, Comment ça Marche, Le journal du Net, Le Journal des Femmes ou Copains d’Avant. Le site de Voici arrive en 5e position avec 9,7 millions de visiteurs uniques tandis que les sites MYTF1, Femme Actuelle, Gala, Gentside et OhMyMag complètent ce top 10.

Une consommation sans limite de vidéos en ligne 

Alors que l’on comptabilise 23,7 millions de Français qui regardent des vidéos en ligne tous les jours, ces chiffres varient fortement en fonction de l’âge. Ainsi, 70% des 15-24 ans visitent des pure players vidéo ou des sites de chaînes TV. Sur YouTube, 8 Français sur 10 âgés de 15 ans et plus consultent la plateforme chaque mois. Médiamétrie indique par ailleurs que les Français regardent près de 10 milliards de vidéos tous les mois et que quatre vidéos sur cinq sont visionnées sur un écran mobile.

En ce qui concerne le temps d’utilisation, celui-ci dépend de la plateforme. Sur YouTube, le temps moyen passé sur la plateforme est de 27 minutes par internautes et par jour, à raison de 5 minutes par vidéos. Sur les plateformes de VOD, on s'approche plus d'un temps de visionnage de 15 à 20 minutes par vidéo.

Quand YouTube veut rassurer les annonceurs

En plus de confirmer cette domination dans le secteur de la vidéo en ligne, ces résultats certifiés sont très utiles à YouTube. En effet cet exercice de transparence a pour premier objectif de rassurer les annonceurs qui dépensent plusieurs dizaines de milliards de dollars en publicité par an et attendent en retour, des données fiables sur les audiences. De quoi aller dans le sens de Pauline Butor, directrice de la publicité chez YouTube France qui indiquait le 4 juillet 2019 que « le temps passé sur YouTube est extrêmement qualitatif ».

À long terme, la plateforme espère accueillir toujours plus d’annonceurs afin de dégager des bénéfices plus importants. En effet, avec un bénéfice de 8,9 milliards de dollars sur 20 milliards de chiffre d’affaires (la faute à des coûts techniques exorbitants), YouTube est encore loin d’être profitable à Google.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • "avec un bénéfice de 8,9 milliards de dollars sur 20 milliards de chiffre d’affaires, YouTube est encore loin d’être profitable à Google."
    Pas certain de comprendre la dernière phrase de l'article (très clair par ailleurs) : 8,9M / 20M représentent 44,5% de profit ce qui est une marge considérable !