premium1
habillage
Sur Twitter, la dépression guette
© PeopleImages via getty images

Sur Twitter, on s'inquiète des troubles psychologiques liés au confinement

Le 7 déc. 2020

Alors que les objectifs fixés par Emanuel Macron sur le nombre de cas et d’hospitalisations sont loin d’être atteints, les internautes évoquent les effets négatifs du confinement.

Pour cette cinquième semaine de confinement, la situation devient de plus en plus confuse sur Twitter. D’après Visibrain, l’outil de veilles des réseaux sociaux, le sujet du confinement s'essouffle complètement avec 175 123 messages publiés, soit 1,6 fois moins de tweets que la semaine dernière (pour rappel, nous étions à 287 409 tweets). L’interview d’Emmanuel Macron sur Brut et les débats autour des violences policières semblent éclipser les discussions autour de nos restrictions de libertés.

La peur de la dépression

Pourtant, le public jeune de Twitter (celui qui génère le plus de réactions sur leur post) évoque avec angoisse les retombées psychologiques du confinement. Après avoir pesté sur le manque de rigueur et de respect des mesures sanitaires, notamment dans les établissements scolaires et universitaires, ils évoquent dans les tops tweets, les termes de « dépression » et de « suicide ».

Une situation qui va durer ?

Le président avait promis la fin presque complète du confinement le 15 décembre, si le nombre de contaminations tombait en dessous des 5 000 nouveaux cas par jour. Il semblerait que cette perspective s’éloigne de plus en plus. D’après les chiffres des autorités sanitaires, le nombre de nouveaux cas ne diminue plus et reste aux alentours des 10 000 par jour. La plupart des spécialistes estiment que le palier permettant de libérer un peu plus la société française ne sera pas atteint, ce qui risque d’accentuer encore un peu plus les angoisses et les troubles psychologiques des internautes.

David-Julien Rahmil - Le 7 déc. 2020
À lire aussi
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.