premium1
premium1
habillage
Sur Twitter, on s'inquiète d'une troisième vague
© Imgorthand via Getty images

Coronavirus : sur Twitter, on attend déjà la troisième vague

Le 30 nov. 2020

Pour cette quatrième semaine de confinement, ce sont les annonces d’Emanuel Macron et le sujet des violences policières qui ont dominé le réseau social.

Après un mois de confinement et des chiffres de contamination moins catastrophiques que ceux qui étaient prévus, les annonces d’Emmanuel Macron étaient attendues au tournant. Le mardi 24 novembre au soir, Visibrain, l’outil de veille des réseaux a noté un pic d’activité de 15 000 tweets pendant le discours présidentiel. Le sujet du déconfinement génère plus de 55 000 tweets soit 1,4 fois plus que la semaine précédente tandis que le sujet du confinement, qui cumule 287 409 tweets diminue de 1,6 fois. On se prépare de plus en plus à ce qui va se passer après le pic épidémique.

Les jeunes dans l’inquiétude d’une troisième vague

Depuis le début du confinement, les plus pessimistes sont bien souvent les plus jeunes. Ces derniers voient dans ce début de déconfinement, un risque pour les mois à venir et peut-être le début d’une troisième vague.

La violence policière, l’autre grand sujet de la semaine

Cumulés, les hashtags #violencespolicieres et #stoploisecuriteglobale ont générés 376 700 tweets cette semaine. Le sujet des violences policières a bien évidemment été propulsé par l’enquête vidéo de Loopsider qui montre les images du passage à tabac du producteur de musique Michel Zécler. Cet évènement a naturellement renforcé le débat autour de la loi sécurité globale comme le montre le tweet de Jean-Luc Mélenchon.

David-Julien Rahmil - Le 30 nov. 2020
À lire aussi
premium 2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.