premium1
premium1
Samuel Etienne critiqué
© Samuel Etienne via Twitter

Jean Castex et Marine Le Pen débarquent sur Twitch et ça énerve les internautes

Le 11 mars 2021

Les utilisateurs de Twitch pointent un doigt accusateur vers Samuel Étienne, accusé de faire « entrer la politique » sur la plateforme de streaming.

« Je ne vais pas inviter mille personnes sur ma chaîne, mais je crois qu’il peut être intéressant de créer un espace de dialogue direct entre les citoyens et certaines personnalités. » C’est par ces mots que le journaliste Samuel Étienne, présentateur de Questions pour un champion et streameur matinal, a annoncé la venue du Premier ministre Jean Castex dans son live sur Twitch. Le jour suivant, rebelotte. Le journaliste annonce carrément la venue de Marine Le Pen, mais pas dans son appartement cette fois-ci.  Ces annonces intervenaient après la diffusion d’un autre stream en compagnie de l’ancien président François Hollande. Et bien évidemment, les réactions indignées des internautes ne se sont pas fait attendre.

 

Que reproche-t-on à Samuel Étienne ?

Longtemps perçue comme un centre de la contre-culture web, Twitch s’ouvre de plus en plus au grand public depuis le premier confinement. Autrefois réservée aux gamers, la plateforme héberge à présent des artistes, des influenceurs ainsi que des journalistes, dont les émissions viennent diversifier les sujets de discussion. Issu du monde de la télévision et de la radio, Samuel Étienne a parfaitement intégré les codes de Twitch et a été perçu dans un premier temps comme une passerelle entre les « vieux médias » et les « nouveaux ». Mais l’incursion d’hommes politiques change la nature même du réseau. Plutôt propice aux échanges intimistes, la communication institutionnelle qui s’y immisce est vécue par les internautes comme une forme de « trahison ».

Twitch, nouveau territoire numérique à conquérir

Ce n’est pourtant pas la première fois que des personnalités politiques s’invitent sur la plateforme. En février 2019, Hugo Décrypte et Jean Massiet avaient organisé le Debathon, au cours duquel ils avaient reçu plusieurs ministres. Le contexte était alors très différent. L’invitation de Samuel Étienne intervient après de nombreuses incursions de membres du gouvernement sur les réseaux : Marlène Schiappa fait des frasques sur TikTok, Gabriel Attal donne la parole à Enjoy Phoenix dans des lives Instagram, et Emmanuel Macron s’apprête à apparaître dans l'émission de McFly et Carlito sur YouTube. Cette opération séduction des jeunes électeurs sur le web avec des influenceurs a de quoi faire grincer des dents : difficile pour les étudiants en précarité de s’identifier à ces stars des réseaux, plus habituées aux voitures de luxe et voyages tous frais payés qu’à faire la queue pour la soupe populaire.

David-Julien Rahmil - Le 11 mars 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.