habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
le portrait de la femme politique sur le fond de la pochette de jeu
© alexandria ocasio cortez et Among Us

Sur Twitch, Alexandria Ocasio-Cortez est un modèle de communication politique

Le 21 oct. 2020

Après avoir explosé sur Instagram, l’élue démocrate continue sa progression en s’attaquant à la plateforme préférée des gamers.

« Est-ce que je peux vraiment faire ça ? Bon les gars, je n’ai pas le choix ». En appuyant sur un bouton, le petit personnage en cartoon d’Alexandria Ocasio-Cortez élimine en toute discrétion un autre joueur avant de prendre la fuite. En direct sur Twitch, et devant plus de 430 000 viewers, l’élue démocrate vient de commettre son premier meurtre dans le jeu du moment, Among Us. Mais que vient donc faire la célèbre AOC sur cette plateforme ?

La première politique anti-ringarde sur les réseaux ?

Ce n’est évidemment pas la première personnalité politique américaine à venir sur Twitch ou tenter une incursion dans le monde du jeu vidéo. Quelques mois auparavant, Donald Trump avait lui aussi annoncé l’ouverture d’un compte sur la plateforme de streaming. Mais la chaîne du président américain n’a fait que rediffuser ses discours de meeting. De son côté, Joe Biden a présenté le 16 octobre dernier, via la chaîne Kinda Funny Games, sa propre île créée dans Animal Crossing. L’initiative aurait pu être louable si elle n’avait pas été immédiatement démontée par le Washington Post. Le média a conclu que la construction était le fait d’un joueur professionnel et non du candidat lui-même.

Sur Twitch, fais comme les streameurs

Alexandria Ocasio-Cortez est bien la première politique à avoir vraiment intégré les codes de la plateforme. On peut la voir dialoguer avec les spectateurs avant de commencer la partie, sans vraiment s’attarder sur des commentaires politiques, et inviter d’autres têtes connues comme la représentante démocrate Ilhan Omar et des célébrités du stream comme Pokimane, Hasanabi ou Myth. Mais le plus important, c’est surtout le naturel avec lequel AOC s’est glissée dans la peau d’une gameuse.

Cela n’a rien d’étonnant quand on voit l’aisance de la représente démocrate sur les réseaux sociaux. Sur Instagram où elle cumule plus de 7 millions d’abonnés, elle est devenue la reine des stories dans lesquelles elle dévoile les coulisses de son travail au congrès. De quoi donner quelques leçons aux hommes politiques français qui tentent eux aussi de parler aux jeunes sur les réseaux sans jamais sortir de la zone du malaise.

David-Julien Rahmil - Le 21 oct. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • C'est quand même dommage de n'avoir aucune analyse dans l'article.. de pourquoi Mme Ocasio-Cortez s'est emparée des réseaux sociaux, de l'importance de toucher un électorat jeune à quelques semaines des élections, etc.