des youtubeurs dans la tourmente

Panique sur YouTube ! Pourquoi les vidéastes historiques perdent leurs vues ?

© YouTube

En l’espace de 2 mois, les youtubeurs Joueur du Grenier, Nota Bene et Cyprien accusent des baisses records pour leur audience. Coup dur ou mouvement de fond ?

« C’est le pire lancement de vidéo ». Ce cri de panique, c’est celui de Cyprien à propos de Fujisan, son dernier court métrage sorti le 23 décembre 2022. En 9 jours, cette vidéo qui parle d’un dessinateur de manga en perte de vitesse n’a fait « que » 1,3 million de vues, un résultat décevant pour le deuxième youtubeur francophone aux plus de 14 millions d’abonnés. Cyprien n'est pas le seul à évoquer des résultats d'audience décevants. Quelques semaines auparavant, Nota Bene, le youtubeur spécialisé en histoire, avait quant à lui diffusé une vidéo dans laquelle il évoquait octobre comme étant le pire mois, avec une chute de 35 à 40% du nombre de ses vues. Quant à Frédéric Mollas, qui anime la chaîne Le joueur du Grenier, il évoque une baisse de 50 % de ses statistiques sur sa chaîne secondaire Bazar du Grenier. « C’est pour ça qu’on fait des sponsos, on ne va pas se mentir », a-t-il ajouté dans son vlog.

Une baisse systémique ?

Assistons-nous à une baisse systémique des audiences chez les gros youtubeurs français ? Pour y voir plus clair, il faut faire un tour sur le site Social Blade qui répertorie les statistiques des vidéastes. Les résultats y sont éloquents. En deux ans, Cyprien est passé de 23 millions à 14 millions de vues en moyenne chaque mois. Nota Bene de son côté garde plus ou moins la même moyenne de vues mensuelles de 2020 avec 5,3 millions, mais affiche clairement une baisse par rapport à 2021 qui tournait plus aux alentours de 6,4 millions de vues par mois. Enfin, la chaîne secondaire du Joueur du Grenier dégringole de 10.5 millions à 6.7 millions de vues en moyenne en 2 ans. Même chose pour sa chaîne principale qui pouvait culminer à plus de 13 millions de vues par mois en 2020 et qui ne dépasse pas les 8,4 millions en 2022.

Quand on parcourt les autres chaînes les plus visitées du YouTube francophone, les résultats sont plutôt disparates. Squeezie, qui reste le premier youtubeur de la plateforme, garde depuis septembre 2020 un nombre de vues très constant situé entre 60 et 90 millions de vues. De son côté, Tibo in Shape connaît un véritable rebond d’audience depuis le mois de juillet 2022, passant de 26 à 72 millions de vues après une stagnation de plus d’un an aux alentours de 30 millions de vues par mois. Même chose pour Amixem qui après avoir connu une année 2021 sans dépasser les 40 millions de vues, monte en 2022 jusqu’à 49 millions. Enfin, la chaîne Lama Faché poursuit une longue descente passant de scores dépassant les 47 millions de vues en 2020 à un maximum de 26 millions de vues en 2022.

Une question de formats ?

Face à des résultats aussi différents, il est difficile de comprendre pourquoi certaines chaînes dévissent tandis que d’autres semblent bien aller. Dans sa longue vidéo consacrée à sa baisse d’audience, Nota Bene mettait en avant la présence de plusieurs publicités insérées contre sa volonté par la plateforme, dans des vidéos faisant parfois moins de 10 minutes. En effet, si les youtubeurs ont la possibilité de placer des coupures pub dans leur vidéo, la plateforme peut aussi faire de même, sans demander son avis aux créateurs. C’est ce qu’on appelle dans le jargon les bumps ads qui auraient tendance à faire partir les spectateurs avant la fin de la vidéo, ce qui nuirait au temps de visionnage et baisserait automatiquement la visibilité du contenu dans l’algorithme de recommandation.

Mais cet argument ne semble pas vraiment tenir la route quand on voit que les vidéos de Tibo in Shape, Squeezie ou Amixem gardent de bons résultats. Et si c’était tout simplement une question de formats et de tendances ? Pour Frédéric Mollas, YouTube n’est plus vraiment une terre propice à la fiction par exemple. Ce genre très exigeant qui demande beaucoup de soin dans l'écriture et le tournage n’est plus du tout rentable face aux machines de guerre que sont les feat and fun, ces vidéos semblables à des jeux télévisés qui mettent en plateau des célébrités du Web. La concurrence peut aussi se faire sentir avec TikTok qui a imposé un format de sketch très rapide, fait avec très peu de moyens. À l’inverse, un Tibo in Shape qui poursuit sa carrière de « journaliste gonzo » en proposant des reportages improbables (comme celui où il décide de se convertir au judaïsme) à de quoi attiser la curiosité des foules. C'est justement tout l'inverse de la chaîne Lama Faché, que l'on devrait plutôt appeler « lama lassé » tant ses formats de top n'ont pas évolué depuis 2016. Le public a-t-il enfin décidé de mettre de côté le contenu clickbait ? Il est possible que ce dernier soit, là encore, plus attiré par l'efficacité d'un TikTok qui offre un renouvellement en continu, même dans ce qui se fait de pire en termes de contenu.

commentaires

Participer à la conversation

  1. GeekFamilyCorp dit :

    Je suis sur YouTube pour voir du divertissements que je ne vois pas à la Tv ou sur les gros sites de streaming (Netflix et cie)
    Les vidéos trop professionnels ou films à gros budgets ne m’attirent pas plus que ça.
    Je préfères des vidéos chaques jours ou chaques semaines avec moins de budgets mais qui me fera passer le temps plus agréablement.

  2. Sombrebarb dit :

    A vouloir trop en faire ils ont perdu l'âme de leurs chaines. Si je m'abonne c'est pas pour voir une fiction mais pour passer un bon moment.

  3. Anonyme dit :

    Cyprien et Le Bazard du Grenier sont deux chaines qui ont aussi vu leur activité ralentir l'année dernière. Moins de vidéos = moins de gens au rdv.

Laisser un commentaire