premium
premium
Le nouveau masque développé par Michelin contre le coronavirus
© Michelin

Michelin : un masque réutilisable écologique et économique

Le 29 avr. 2020

Michelin fait partie des groupes industriels à avoir mis ses forces opérationnelles à disposition de la lutte contre le Covid-19. L'entreprise a mis au point un masque réutilisable 100 fois.

Pendant que Decathlon refilait son stock de masques Easybreath pour venir en aide aux hôpitaux, les équipes de Michelin, au côté du collectif grenoblois VOC-COV, ont développé un masque réutilisable 100 fois.

La solution convainc, le design moins

Baptisé « OCOV® », le masque remplit plusieurs critères : il est économique, durable, et peut être fabriqué en grande quantité, promettent les équipes. À la différence des masques les plus connus (FFP1 ou FFP2), il est composé d’une pièce souple qui s’adapte au visage et permet donc de réduire les risques de fuites, et assure une meilleure étanchéité.

L’appareil fonctionne grâce à 5 filtres lavables et interchangeables, ce qui permet de l’utiliser une centaine de fois.

Côté technique, personne n’y trouve rien à redire…

… côté design, par contre, ça coince. Les internautes évoquent un « groin », d’autres un style qui rappelle les masques à gaz utilisés pendant les guerres.

Visiblement, entre fashion et sécurité, tout le monde n’a pas les mêmes priorités.

Un écosystème collaboratif

Michelin n’est pas seul derrière l’initiative. Le CEA de Grenoble a notamment mis à disposition ses infrastructures et ses moyens de recherche et d’essais. D’autres partenaires industriels régionaux ont également été mobilisés. Ainsi, Ouvry, une PME lyonnaise spécialisée dans les équipements de protection biologique et chimique a été sélectionnée pour industrialiser et mettre le masque sur le marché.

Un million de masques par semaine

Michelin annonce que l’objectif est de produire un million de masques par semaine courant mai, pour arriver à 5 millions d’ici fin juin – ce qui correspondrait donc à l’équivalent de 500 millions de masques jetables. 130 000 masques étaient déjà réservés début avril, et l’entreprise devrait offrir une partie des masques commandés aux Agences Régionales de Santé.

Mélanie Roosen - Le 29 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.