premium 1
premium 1
actu_27733_vignette_alaune

Solid : l'appli anti-réunionite

Le 17 sept. 2015

La réunion n’a plus la côte. On la considère stérile, bavarde, rasoir... Mais c'est sans compter les nouveaux outils du numérique. La startup Wisembly se penche depuis 2010 sur le sujet et lance cette semaine la version beta de sa solution anti-réunionite : Solid.

Wisembly, c’est Guillaume Potier, Romain David et Andreï Vestemeanu. Wisembly, c’est trois amis qui lancent un peu par inadvertance un produit à succès lors de leurs études, afin d’optimiser la gestion de leurs projets et favoriser la participation en cours. Mais ils se rendent compte très vite de la valeur de celui-ci : « quand on a commencé Wisembly, on avait crée une solution qui faisait quelque chose de relativement différent, Baloon, et qu’on a mis pour rigoler à disposition dans nos écoles, et ça a tout de suite marché. C’est à partir de là que l’on a itéré » (Guillaume Potier). Wisembly, c’est une levée de fonds de 1,5M€ auprès d’Alven Capital en 2014 et une internationalisation qui vient de débuter à Londres. Wisembly, c’est aujourd’hui 5 ans d’ancienneté et une solution collaborative pour préparer, animer et assurer le suivi de tous les grands évènements entreprise : conférences, séminaires, conf-calls etc. Wisembly, c’est 450 clients à 90% français et des évènements partout dans le monde. Wisembly, c’est une équipe de 50 collaborateurs, tous réunis depuis Mai sur les toits du Marais pour faire émerger de nouvelles solutions et donner meilleure allure aux moments d’échange inhérents à l’entreprise.

 

Et depuis lundi, Wisembly, c’est aussi un nouveau bébé, Solid. D’après Guillaume Potier, « la meilleure manière d’innover, c’est d’appliquer le « Eat your onw dog food », mange ta propre nourriture, celle que tu vends à tes clients. À l’époque nous étions 18, et nous utilisions notre propre outil seulement une fois par an, lors de notre kick-off. Nous avions un problème : nous vendions un produit que les clients adoraient, mais que nous n’exploitions pas nous-mêmes. Nous avons alors voulu faire un « Wiz » pour les petites réunions, qui nous concernaient tous. Nous sommes franco-français, nous aimons parler, et sommes persuadés que les réunions sont essentielles à la vie de l’entreprise. Il faut juste le faire bien, avec les bons catalyseurs» (Guillaume P.). Petites réunions qui nous poursuivent tout au long de notre carrière quand on sait qu’un manager passe en moyenne 23,5 jours par an en réunion, soit 4 à 7 ans sur l’ensemble de sa carrière (étude IFOP et Wisembly, Mars 2015) …

 

Solid est alors né de 3 ans de frustrations internes lorsqu’il s’agissait de gérer leurs propres réunions quotidiennes, et d’un brainstorming champêtre au cours d’un des weekends de team building organisés par la startup. Et l’avantage de la startup, c’est que de l’idée à l’action, il n’y a presque qu’un pas. D’itération en itération, les équipes ont donc « planché sur un autre problème de productivité : notre capacité à rester productif au cours de nos petites réunions » (Guillaume P.) et ont accouché en 2015 de ce nouveau produit, mix entre agenda, calendrier et todolist, ayant pour but de remettre le compte-rendu au cœur de l’entreprise, et rendre ainsi nos réunions enfin productives.

 

@CarolineMrtn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.