habillage
premium 1
premium 2
Une usine recrachant une épaisse fumée
© VanderWolf-Images via Getty Images

Climat : 700 entreprises épinglées pour manque de transparence

Le 17 juin 2019

Le CDP (Carbon Disclosure Project) a dressé la liste des 700 entreprises les moins transparentes niveau dérèglement climatique.

CDP (anciennement Carbon Disclosure Project) est une ONG qui, depuis 2003, demande aux entreprises de répondre à un questionnaire évaluant leur impact climatique. L’objectif : obtenir des données fiables pour que les investisseurs et assureurs puissent soutenir des projets plus durables.

La base de données la plus importante sur les performances environnementales des entreprises

Au total, le CDP fédère plus de 500 investisseurs représentant à eux seuls 96 000 milliards de dollars d’actifs, comme le rapporte Les Échos. Cette année, l’ONG a obtenu les réponses de plus 7 000 entreprises. Elle devient ainsi l’organisme possédant la base de données la plus importante sur la performance des entreprises au monde.

Name and shame

Plutôt que de féliciter les bons élèves, le CDP préfère afficher ceux qui refusent de jouer le jeu. Emily Kreps, responsable mondiale des initiatives des investisseurs au CDP, explique l’importance pour les entreprises de se responsabiliser.

Et on peut dire que ceux qui rechignent à témoigner sur leurs actions sont nombreux. Au total, ce sont 707 sociétés qui sont dénoncées. Parmi elles : Exxon Mobil, BP, Chevron, Amazon (rien d'étonnant quand on connaît la posture de Jeff Bezos sur le sujet), Volvo, Alibaba, Qantas Airways, Chipotle… Ce que l’ONG leur reproche ? Un manque de transparence en matière de dérèglement climatique, de sécurité de l’eau ou de déforestation.

France : le luxe fait tache

Certaines boîtes cumulent et manquent de transparence sur les 3 volets. En France, c’est le cas de Christian Dior et Hermès International. Encore un peu de taff pour l’industrie du luxe, donc…

D’autres entreprises sont épinglées. CGG, Dassault Systèmes, Leclerc, Elior, Esso, BPCE et Rallye font office de mauvais élèves pour leur manque de transparence sur l’aspect climatique. Niveau sécurité de l’eau, ce sont Casino, Veolia Environnement, Renault, Engie et EDF qui sont pointées du doigt. Enfin, côté déforestation, ce sont Carrefour, Pernod Ricard, Thales et Suez qui sont à blâmer.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que la proportion des entreprises françaises qui acceptent de renseigner leurs données est inférieure à celle des entreprises européennes.

ALLER PLUS LOIN

> Halte aux business pas modèles !

> Pourquoi les entreprises doivent passer à l'économie bleue

> Développement durable : 6 marques françaises de déco qui changent la donne

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.