Portrait de Jann Gallois, danseuse et chorégraphe

Jann Gallois © Michel Juvet
© Michel Juvet

Jann Gallois est membre de L’ADN Le Shift, le collectif du media L'ADN, son prolongement humain.

L'ADN Le Shift est né de la volonté de vous inviter à vivre ce que nous vivons en tant que média.

 

Qui êtes-vous ? Quelques mots sur votre parcours

Jann Gallois : Un être qui respire, parle et gesticule. Un esprit qui aspire chaque jour à mieux comprendre le monde pour l'aimer d'avantage. Un corps qui par sa danse cherche instinctivement à raconter la manière dont il est traversé par ce monde. Et une parole qui spontanément cherche à partager l'expérience quotidienne qu'est l'union de ce corps et de cet esprit. Je pense donc je suis, voilà donc aujourd'hui ce que je pense être.

 

3 dates qui ont provoqué votre déclic climatique ?

J.G. : -2009 après avoir vu Home de Yann Arthus-Bertrand

-11 mars 2011 lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima

-décembre 2012 en voyage au Kenya et le choc de ses montagnes de déchets au pied d'une nature incroyable

-mars-avril 2020 par le retour d'une certaine qualité de l'air due au confinement mondial

 

Les 3 romans, essais, bd, film, série, documentaires… qui vous ont retourné ?

J.G. : L'Ethique de Spinoza, le film Drive de Nicolas Winding Refn et Comment comprendre l'esprit de Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.

 

L'engagement que vous avez réussi à tenir ?

J.G. : Un végétarisme strict.

 

La résolution que vous avez du mal à mettre en place (mais vous ne désespérez pas) ?

J.G. : Remplacer toutes les apparences ordinaires qui m'entourent par des apparences extraordinaires.

 

Vos 3 secrets pour soigner votre solastalgie ?

J.G. : Méditer sur le sens de ce mot, agir pour transformer cette expérience en voie spirituelle et faire rire les autres tout en les invitant à faire de même.

 

La solution ou la personnalité qui vous a le plus inspirée…

J.G. : " Ils ne savaient pas que c'était impossible, c'est pour cela qu'ils l'ont fait " mais je ne sais plus de qui vient cette phrase... !

 

Vos raisons d'espérer ?

J.G. : Le simple fait d'être vivante.

 

Vos projets pour ces prochaines années ?

J.G. : Créer un spectacle sur la joie, écrire un livre sur le lien entre le corps et l'esprit, enseigner la danse et la méditation dans des centres pénitentiaires, danser plus, réfléchir moins, faire un bébé et voyager en Italie.

 

Si vous deviez résumer votre raison d’être ?

J.G. : Rendre les autres heureux 🙂

 

Vivez des expériences imaginées par L’ADN, et construisez votre réseau d’acteurs du changement.
Vous souhaitez rejoindre le collectif L’ADN Le Shift ?
Découvrez le programme de l’année et écrivez-nous ici pour nous faire parvenir votre candidature !

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.