casino

Sous pression, Twitch interdit le streaming de jeux d’argent et de hasard

© Twitch

Suite à la mobilisation de certains streamers, la plateforme Twitch vient d'annoncer l'interdiction de diffusion de certains jeux d’argent et de hasard. Une victoire pour certains, un trou dans la caisse pour d'autres.

Après des mois de controverses, durant lesquelles des streamers de renoms ont fait pression sur la plateforme de streaming pour interdire les jeux d'argent, la nouvelle est tombée. Twitch interdit les lives de jeux de hasard et de casino. L'interdiction sera effective à compter du 18 octobre 2022.

Twitch interdit les principaux sites de jeu

Selon une nouvelle mise à jour publiée sur le réseau social, Twitch n'autorisera plus « le streaming de sites de jeux d'argent qui incluent des machines à sous, de la roulette ou des jeux de dés qui ne sont pas autorisés aux États-Unis ou dans d'autres juridictions qui offrent une protection suffisante aux consommateurs ». La liste des sites concernés à ce jour comprend actuellement Stake.com, Rollbit.com, Duelbits.com et Roobet.com. La plateforme continuera cependant à autoriser les paris sportifs, les sports fantasy ainsi que le poker. Des changements de grande ampleur qui entreront en vigueur à compter du 18 octobre 2022.

Twitch cède à la pression

Plus tôt dans le mois, suite aux révélations d'escroquerie du streamer Sliker, un groupe de streamers et streameuses, avait lancé le #TwitchStopGambling. Évoquant sa dépendance aux jeux, Sliker avait admis avoir arnaqué des fans et d'autres créateurs de contenus pour un montant de plus de 200 000 dollars afin de parier sur le résultat de matchs Counter-Strike: Global Offensive.

Indignés par ces pratiques, et jugeant trop laxiste la politique de Twitch sur les jeux de hasard, des vidéastes populaires tels que Pokimane, Mizkif ou encore Devin avait menacé de boycotter la plateforme pendant la semaine de Noël (où les revenus publicitaires sont les plus importants.)

Plus largement, les streamers motivaient également leur volonté par l'influence préjudiciable des jeux d’argent pour les jeunes utilisateurs de la plateforme.

La guerre (des sexes) est déclarée

Si la décision de Twich a logiquement été saluée par les partisans du #TwitchStopGambling à l'image de Pokimane qui a célébré l'annonce en twittant : « Nus l'avons fait pour vous tous. La pression publique, les tweets, la sensibilisation, tout compte. » D'autres, en revanche, tel que Trainwreck, directement impactés financièrement par ces nouvelles mesures, n'ont pas hésité à pousser un coup de gueule.

Certains streamers ont, quant à eux, choisi de positionner le débat au-dessous de la ceinture. À l'image de Lola... ou encore de Jesus qui dénoncent l'hypocrisie de la plateforme et s'étonnent du laxisme concernant les « streams hot tub ».

Si l'interdiction des sites de jeu a vivement fait réagir les streamers, le courrier envoyé ce matin par Dan Clancy, président de Twitch et responsable des opérations, concernant les modifications sur les accords de partenariat ne risque pas d'apaiser les tensions. En attestent les premières réactions, à l'image de celle de MisterMV.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire