Affiche SALT

SALT, un film de science-fiction collaboratif crée à partir d'une intelligence artificielle

Alors qu’une œuvre créée à partir d’une IA remportait récemment le premier prix d’un concours d’art, c’est aujourd’hui l'allemand Fabian Stelzer qui dévoile un film entièrement réalisé à l’aide d'une intelligence artificielle.

Réalisé par Fabian Stelzer, entrepreneur allemand, SALT est un film futuriste crée à l'aide de programmes d'intelligence artificielle accessibles au grand public, tels que DALL-E 2, Stable Diffusion et Midjourney.

Un projet expérimental au style rétro

Le pitch : SALT est une histoire de science-fiction qui raconte comment une substance néfaste ayant des similitudes avec le sel est exploitée par une base minière. Le problème ? La substance est en réalité issue d’une autre planète... Le film est basé sur une succession d'image narrée par une voix off (à l'image d'un film en stop-motion). Si le rendu est proche du documentaire, Stelzer réussit toutefois à créer une sensation de mouvement grâce au montage vidéo et à divers deepfakes.

Le réalisateur a généré les images et l'audio du film en saisissant des descriptions textuelles précises (un prompt) allant du grain de la « caméra » en passant par des effets de « distorsion VHS ». Toutes les voix - y compris féminines - ont été créées par un générateur de voix IA baptisé Murf et ont été conçues à partir de la propre voix du réalisateur. « Tout est IA, à l'exception d'une voix, qui est… la mienne », a déclaré Stelzer via Twitter.

Un film interactif aux intrigues multiples

Fruit d'un travail collaboratif, le film évolue au grée des interactions avec la communauté Twitter de Seltzer, invitée par ce dernier à participer au projet. « Je veux vraiment avoir un 'Director's Cut' à un moment donné, ou un 'Community's Cut', mais le véritable objectif est de transcender le médium du film en quelque chose de nouveau. (...) Comme permettre à tous les membres de la communauté d'utiliser éventuellement un modèle qui leur permet d'écrire leurs propres scènes », a-t-il déclaré.

À l'aube d'une nouvelle ère ?

Issue d'une formation en neurosciences, sans formation en cinéma ou en intelligence artificielle, Stelzer ne se considère pas comme un artiste. Selon lui, les progrès croissants des programmes basés sur l'IA montrent que la réalisation de films pourrait un jour être accessible à tous. Dans une interview à PCMag, Fabian Stelzer a déclaré avoir de grands espoirs pour le projet et son impact sur l'industrie cinématographique. « Nous sommes à l'orée d'une nouvelle ère, vraiment... Pour moi, c'est aussi important que l'invention de la photographie, et pour être honnête, peut-être aussi important que l'invention de l'écriture. » Et Fabian Stelzer de poursuivre : « Toutes les grandes choses commencent par des expériences ».

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire