Homme en pyjamas devant son ordinateur assis dans son canapé

Les Français ne cherchent pas l'amour mais un courtier

© Thirdman

Pendant que l'inflation galope, la Gen Z investit dans son avenir et annule ses rendez-vous amoureux faute de thune.

On savait déjà que la Gen Z était en recherche de stabilité financière et préférait le livret A au mariage. Une étude nous apprend aujourd'hui que par manque de moyens les Français annulent leurs dates. Pas de doute, l'heure est aux économies. La catégorie la plus directement impactée ? Les célibataires.

Face à l'inflation, les Français épargnent

Le néo-courtier européen BUX vient de publier les résultats de son étude « Les Français et l'investissement boursier » réalisée en partenariat avec Kantar. Premier constat : les personnes vivant en couple ou mariées investissent près de deux fois plus que les personnes vivants seules. Une tendance qui selon les auteurs de l'étude s'explique par la présence de deux sources de revenus au sein du foyer multipliant les possibilités d'investissement et de prises de risque.

Autre révélation de l'étude, la Gen Z serait particulièrement économe. En effet, 40 % des 18-44 ans investirait pour leur avenir. Lorsque l'on évoque les motivations qui les poussent à investir, sans surprise, sécuriser son avenir et celui de ses proches et se constituer un patrimoine sur le long terme (en vue de sa retraite) sont les deux principales raisons avancées pour 34 % des sondés. Cela est d'autant plus marquant chez les 18-24 ans qui sont au total 40 % à déclarer investir pour ces deux motifs.

6 célibataires sur 10 ont déjà annulé un rendez-vous faute d'argent

Une autre étude récente émanant de l'application de rencontre Happn confirme le poids de la crise sur les célibataires. Selon un sondage, réalisé auprès de 1350 utilisateurs de l’application, 61% des célibataires ont avoué avoir déjà inventé une excuse pour ne pas se rendre à un date par manque de moyens financiers.

Pour autant, ils ne se souhaitent pas renoncer aux nouvelles rencontres puisque 66% des sondés n’envisagent pas de faire des économies dans leur quête de l’amour. Pour éviter de passer à côté d’une belle rencontre tout en préservant leur budget, les célibataires sont prêts à mettre de côté le restaurant ou le cinéma pour privilégier une balade dans un parc ou en forêt (62 %), une visite de musée ou une activité sportive (24 %)... 14 % seraient même partants pour se rencontrer à l’occasion d’une brocante.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire