Homme seul au milei d'un désert travaillant sur son ordinateur en costume

Étude : un Français sur quatre éprouve de la solitude en télétravail

© LL28

Travail hybride et télétravail peuvent avoir des répercussions sur la créativité ou le niveau de solitude ressenti, confirme une récente étude.

La crise sanitaire a bousculé le monde de l'entreprise et imposé de nouveaux modes de travail. Nouvelle norme pour de nombreux salariés, le travail hybride aurait des conséquences non seulement sur la créativité, mais aussi sur le moral et l’engagement des salariés, souligne une étude*.

Le travail hybride favorise la créativité

Parmi les sondés, 12 % des personnes pratiquant le travail hybride se considèrent plus créatives lorsqu’elles travaillent à distance. Selon l'enquête, le télétravail permettrait de prendre le recul nécessaire par rapport à ses missions et à son entourage de travail. Libérés de ces contraintes, les employés se sentiraient plus stimulés et créatifs. Parmi les Français qui pratiquent le travail hybride, 8 % des personnes de plus de 45 ans interrogées se sentent plus créatives, un chiffre qui grimpe à 19 % pour les jeunes entre 18 et 34 ans.

Le télétravail génère un sentiment de solitude

Après deux années de mise en œuvre massive du télétravail, plusieurs facteurs d’inquiétude concernant la santé mentale des salariés amenés à travailler de chez eux ont été soulevés par les services des ressources humaines. Parmi eux, le sentiment de solitude que pourraient ressentir ces employés. En effet, 1 personne sur 4 se sent seule parmi les employés qui pratiquent le télétravail. Si chez les plus de 45 ans la proportion à exprimer ce sentiment est de 20 %, en revanche on constate que ce sont les 18-24 ans qui le vivent le mieux puisque la moitié d’entre eux (51 %) ne sont pas affectés par cette sensation et le vivent plutôt bien. Parmi les principaux facteurs explicatifs : la difficulté à entretenir et nouer des liens avec ses collègues. Ainsi, 33 % des employés trouvent qu'il est plus difficile de nouer des relations avec des collègues travaillant à distance.

Parmi les autres facteurs avancés, on trouve également la confiance accordée par les employeurs aux salariés en télétravail. Ainsi, près d'un employé sur deux (48 %) estime que le préjugé de proximité existe sur le lieu de travail. Ainsi, les employés se trouvant physiquement près de leurs collègues seront considérés comme plus efficaces et influents, et donc amenés à progresser plus vite.

La flexibilité, un avantage professionnel plébiscité

Avant d’accepter ou d’envisager un nouveau poste, de nombreux travailleurs s’assurent que le travail hybride et flexible est une option. Selon une étude de Owl Labs, les avantages professionnels les plus attrayants pour un potentiel emploi sont la semaine de 4 jours (39 %), les horaires de travail flexibles (38 %), les horaires condensés (27 %) et les vacances illimitées (26 %).

Plus précisément, l’absence d’horaires flexibles (32 %) ou de lieu de travail flexible (22 %) sont les conditions les plus à même d'inciter à refuser une offre d'emploi. Signe que la flexibilité correspond aux attentes des travailleurs : 73 % des employés accepteraient une baisse de salaire pour des horaires et un lieu de travail flexibles.


Méthodologie : Owl Labs et YouGov ont interrogé 2008 personnes représentatives de la population française de plus de 18 ans, la semaine du 10 octobre 2022 sur deux questions : le travail à distance permet-il de stimuler la créativité ou le bureau reste-t-il plus propice au développement de nouvelles idées ? Le télétravail n'entraîne-t-il pas une solitude accrue pour certains employés ?

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.