bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
TBH

TBH, la nouvelle appli anti shaming

Le 27 sept. 2017

Nouvelle plateforme se voulant 100% positive, TBH incite ses jeunes utilisateurs à se complimenter les uns les autres.

Nouvelle application à sensation chez les jeunes américains, TBH - acronyme de l’expression “To Be Honnest” - consiste à délivrer des commentaires positifs et anonymes sur ses amis. « Nous avons créé TBH parce que nous croyons que les réseaux sociaux devraient faire en sorte que nous nous sentions mieux – et non pas mal. », peut-on lire sur le site de l’application.
« Qui a le plus beau sourire ? », « Qui a le plus de chances de devenir président ? », « Qui serait la meilleure personne avec qui partir en road trip ? »… TBH génère différentes questions engageantes censées mettre en relation chaque utilisateur, à condition qu’ils se connaissent évidemment déjà dans la vraie vie.

TBH

A chaque question, l’app pioche quatre noms d’amis au hasard et laisse l’internaute choisir celui qui correspond le mieux à la question posée. Si les choix ne le satisfont pas, il peut également sélectionner un autre panel de noms au hasard. L’heureux ou l’heureuse élu(e) recevant le compliment n’en connaîtra pas l’identité mais recevra une récompense sous la forme d’une pierre précieuse (gemme) rose ou bleue, en fonction du sexe du répondant. Une façon de se sentir estimé par ses camarades et un peu mieux dans ses baskets, même le temps d’une réponse un peu légère.
Contrairement à d’autres applications anonymes, TBH empêche ses utilisateurs d’être médisants « gratuitement ». Si elle leur offre la possibilité de créer leurs propres questions, ces dernières sont soigneusement modérées avant d’être acceptées puis intégrées à l’application.

Certes un peu candide, l’initiative a du sens et fait écho à la multiplication de ces plateformes anonymes – Secret, Fleek ou encore Gossip en tête de file - incitant au harcèlement, aux commentaires haineux et à la propagation de ragots. Particulièrement appréciées des plus jeunes pour leur tonalité subversive, ces plateformes avaient suscité diverses polémiques dans les écoles et au niveau du corps enseignant. Si elle a aujourd’hui mis la clé sous la porte, l’application Secret avait d’ailleurs été mise en garde par le Ministère de l’éducation national en France.

Uniquement disponible dans certains Etats américains, TBH ne possède pas encore de véritable modèle économique, ni de réel équivalent en France.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour