premium 1
premium 1 mobile
Un homme au regard vide qui est dans un jetpack
© James Bond/Metro-Goldwyn-Mayer,

Le crowdfunding nous rend-il (totalement) con ? Démonstration avec les pires projets financés

Le 13 nov. 2018

Alors que Kickstarter va fêter ses 10 ans l’an prochain, le financement participatif s'illustre parfois de magnifiques fails. Entre gadgets foireux et arnaques pures et simples, voici les 5 campagnes dans lesquelles il ne fallait surtout pas miser un euro.

Skarp, le rasoir laser qui brûle les poils (un par un et pas très vite)

Argent récolté : 4,5 millions de dollars

Humblement intitulé « le rasoir du XXIe siècle », Skarp était un projet de rasoir censé couper les poils de barbe grâce à un laser. Sur une vidéo, ses créateurs promettaient un rasage efficace et sans irritation. Sans doute emballé par le côté science-fiction du gadget, plus de 20 000 backers ont financé le projet. Cependant, de nombreux sceptiques estimaient que le produit était une arnaque et demandait des preuves d’existence. Dans une seconde vidéo, les créateurs ont alors montré l’avancée des travaux. Le rasoir existait bien, mais le laser, qui passait à travers une petite fibre optique, n’était pas assez puissant pour couper plusieurs poils en un seul passage. Face à ce désaveu Kickstarter s’empare du problème et met fin au projet. Skarp trouve alors refuge chez IndieGogo (une plateforme qui porte bien son nom sur ce coup là) chez qui ils vont lever 500 000 dollars supplémentaires. Ça n’a pas empêché le projet de se perdre dans les limbes des gadgets foireux qui ne verront jamais le jour.

Triton, le respirateur aquatique miraculeux (et totalement bidon)

Argent récolté : 900 000 dollars

Les amateurs de plongée aquatique ont bien rigolé quand ils ont vu la vidéo de présentation de Triton. Ce gadget censé filtrer l’eau de mer pour en extraire l’oxygène devait permettre d’explorer les fonds marins sans emporter de bouteille d’air comprimé. Après avoir embobiné plusieurs centaines de gogos en quelques minutes, les internautes les plus sceptiques ont sorti leur calculette afin de prouver qu’il était impossible pour la machine de filtrer suffisamment d’oxygène pour fonctionner correctement. Devant les plaintes, la plateforme a obligé la startup à rembourser les backers. Cependant, Triton recommença une nouvelle campagne, toujours avec le même produit, mais avec une technologie différente. Cette fois-ci, le respirateur fonctionnerait avec des cartouches d’oxygène liquide qu’il faut changer toutes les 45 minutes. Si la proposition parait plus raisonnable, il s’agit encore d’un nouveau bullshit puisque l’oxygène sous cette forme se stocke à une température de -183 degrés. Quatre ans après cette arnaque, James Bond attend encore de pouvoir mettre la main sur ce fantastique gadget…

Fontus, la bouteille d’eau qui se remplie toute seule (en 60 h)

Argent récolté : 345 000 dollars

Imaginé pour les sportifs nomades, Fontus était un projet de bouteille se remplissant toute seule d’eau potable. Le système utilisait un petit ventilateur fonctionnant grâce à un panneau solaire détachable pour aspirer l’air humide. Ce dernier passait ensuite à travers un module Peltier pour refroidir et condenser de l’eau. Cependant, les meilleures idées du monde se cassent généralement le nez quand elles essayent de tricher avec les lois de la thermodynamique. Même si le principe de fonctionnement est possible en théorie, les internautes s’y connaissant un peu en science ont prouvé qu’il fallait un panneau solaire géant et plus de 60 h devant soi pour voir cette bouteille se remplir d’eau. Ça n’a pas empêché la campagne de crowdfunding d’aller jusqu’au bout. Mais le 10 septembre 2018, la société derrière le projet a annoncé mettre la clé sous la porte, laissant derrière elle 1 500 backers qui auraient dû réviser leur cours de physique avant dépenser leur argent.

OvRcharge, le chargeur de portable sans fil qui vole (votre argent)

Argent récolté : 45 000 euros

Pour attirer les nerds sur les projets de crowdfunding, il faut leur donner un peu de rêve. Et quoi de mieux pour cela que de leur présenter un chargeur sans fil, qui fait léviter votre portable dans les airs. C’est exactement la promesse d’OvRcharge dont la campagne a attiré plus de 220 contributeurs. Bien évidemment, le projet n’a jamais vu le jour et les mystérieux créateurs de ce gadget (ils sont restés anonymes) sont partis en laissant derrière eux une longue suite de commentaires haineux demandant le remboursement. 

Star Citizen, projet le plus financé (et le plus en retard) de toute l’histoire du crowdfunding

Argent récolté : 180 millions de dollars

Dans le milieu du jeu vidéo, il s’agit sans doute de la plus grande Arlésienne de la décennie. Lancée en 2012 par le développeur Chris Roberts, la campagne de financement de Star Citizen promettait un ambitieux jeu multijoueur de simulation spatiale. Confiant dans la réputation du créateur, déjà responsable des jeux Wing Commander, les backers ont soutenu ce projet à hauteur de 180 millions de dollars, faisant de ce dernier le plus grand crowdfunding de l’histoire. Cependant après près de 7 ans de développement, le jeu n’est toujours pas terminé et a complètement changé en cours de route. En attendant une date de sortie définitive, le studio continue de lever des fonds en vendant aux fans les plus acharnés des vaisseaux spatiaux virtuels qu’ils pourront piloter, un jour, peut-être.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.