habillage
Emoji oeil, emoji bouche, emoji oeil
© D.R.

Pourquoi ces trois émojis ont affolé la communauté tech sur Twitter

Le 29 juin 2020

Un groupe de jeunes salariĂ©s amĂ©ricains de la tech a crĂ©Ă© un buzz autour d’une fausse application baptisĂ©e 👁👄👁. Une blague virale qui s'est transformĂ©e en message politique. Le tout en 48 heures.

Une bouche entourĂ©e de deux yeux Ă©bahis. Il n’en a pas fallu plus pour intriguer la communautĂ© tech pendant quelques jours. Jeudi 25 et vendredi 26 juin, plusieurs milliers de personnes ont partagĂ© sur Twitter la combinaison d’émojis 👁👄👁  suivie de la phrase « It Is What It Is ».

Cette Ă©trange tendance a Ă©tĂ© initiĂ©e par le site https://👁👄👁.fm et son compte Twitter associĂ© @itiseyemoutheye. Sur ces derniers, les curieux sont invitĂ©s Ă  donner leur adresse mail, ajouter 👁👄👁  Ă  leur nom Twitter et partager l’URL du site sur le rĂ©seau social.

Une application inexistante qui devient virale

D’aprĂšs quelques captures d’écran et commentaires Ă©nigmatiques de soi-disant heureux premiers utilisateurs, 👁👄👁  serait une application. Une sorte de rĂ©seau social vocal sur lequel il est possible de crĂ©er des comptes Ă©phĂ©mĂšres... Plus d’informations seront annoncĂ©es le vendredi 26 juin Ă  19h, promet le site web. Des invitations en quantitĂ© limitĂ©e pour faire partie des premiers utilisateurs leur sont promises. Tous les twittos rĂ©clamant plus d’infos sur la nature de l’application, se voient rĂ©pondre un laconique « It Is What It Is ».

RĂ©sultat : 20 000 personnes laissent leur adresse mail en deux jours. Le site se retrouve numĂ©ro 1 des produits les plus recherchĂ©s par Product Hunt. Et des mĂ©dias sĂ©rieux comme The Independant et Forbes s’intĂ©ressent au phĂ©nomĂšne.

Des emojis pour représenter la stupeur

L'appli attise la curiositĂ© car elle reprend deux tendances populaires de TikTok. Les emojis 👁👄👁, utilisĂ©s pour montrer un mĂ©lange d’étonnement et de stupeur, voire de malaise. Et la phrase « It Is What It Is », qui est un mĂšme parti d’une vidĂ©o YouTube, et repris comme base pour lip sync (ou playback) par des utilisateurs de TikTok.

Ajoutez Ă  ces rĂ©fĂ©rences une communication Ă©nigmatique, la rumeur d’un nouveau rĂ©seau social rĂ©servĂ© aux initiĂ©s et vous obtenez une tendance virale.

Une blague pour se moquer des applis ultra-confidentielles...

Vendredi 26 juin, un texte est finalement publiĂ© sur le site https://👁👄👁.fm et donne le fin mot de l’histoire : il n’y a pas et n’aura pas d’application. L’équipe derriĂšre ce site web, qui se dĂ©crit comme un groupe de jeunes professionnels de la tech, voulait, au dĂ©part, simplement s’amuser en reprenant un mĂšme de TikTok. L’idĂ©e est aussi de se moquer de la culture du FOMO (la peur de rater quelque chose) dans la tech et de l’engouement artificiel pour certaines applis hyper-confidentielles. À l’image du rĂ©seau social ClubHouse, rĂ©servĂ© Ă  quelques privilĂ©giĂ©s de la Silicon Valley. La blague rappelle celle d’Oobah Butler il y a quelques annĂ©es. Ce critique gastronomique avait rĂ©ussi Ă  classer un faux restaurant numĂ©ro 1 sur TripAdvisor.

... et défendre la communauté noire

Mais notre histoire d’emojis ne s’arrĂȘte pas lĂ . L’équipe de 👁👄👁.fm a voulu utiliser la « hype » crĂ©Ă©e autour de leur projet pour la bonne cause. Les personnes qui s’intĂ©ressent Ă  👁👄👁  sont invitĂ©es Ă  donner Ă  trois associations qui dĂ©fendent la communautĂ© noire : Loveland Foundation Therapy Fund, The Okra Project, et The Innocence Project. 200 000 dollars ont Ă©tĂ© dĂ©jĂ  rĂ©coltĂ©s, assure l’équipe. Le site propose dĂ©sormais des articles de merchandising Ă  l’effigie de l’émoji dont les ventes serviront Ă  soutenir le mouvement Black Lives Matter.

« Nous sommes un groupe diversifiĂ© et hĂ©tĂ©roclite de jeunes acteurs de la tech fatiguĂ©s du statu quo de l’industrie technologique, et nous pensons que nous pouvons faire en sorte que l’industrie rĂ©flĂ©chisse un peu plus Ă  ses actions. MalgrĂ© les appels Ă  l'action (...) la plupart des acteurs du secteur (des Ă©quipes aux VC) restent obsĂ©dĂ©s par les applications sociales confidentielles qui ignorent, voire rĂ©duisent au silence, les besoins rĂ©els rencontrĂ©s par des personnes marginalisĂ©es partout dans le monde, et excluent ces gens des processus de conception. En tant qu'industrie, nous devons faire mieux », Ă©crit l’équipe dans sa dĂ©claration.

RĂ©sumons : un mĂšme TikTok devenu une blague virale sur Twitter, qui se sert du buzz autour des applis confidentielles pour lever des fonds contre le racisme. GĂ©nial ou infernal ? À vous d'en juger. Mais c'est en tout cas trĂšs 2020, comme le souligne The Verge.

Marine Protais - Le 29 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.