habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Une femme chic entre dans un jet privé
© EXTREME-PHOTOGRAPHER via Getty Images

Comment les très riches s’équipent contre le Covid ?

Le 12 nov. 2020

Selon le cabinet PwC, les milliardaires se sont enrichis depuis le début de la pandémie. Voici quelques accessoires plus ou moins utiles qu’ils peuvent s’offrir pour se protéger du virus.

Un masque technique (ou très luxueux)

Dans la rue, les masques sont devenus un marqueur de classe sociale. Et les plus aisés portent notamment The Urban Air Mask de la société suédoise Airinum dont les propriétés seraient semblables à un masque N95 (l’équivalent du FFP2). Au début de la pandémie, Gwyneth Paltrow avait posté sur Instagram une photo d’elle portant ce modèle, qui s'est rapidement trouvé en rupture de stock. Son prix oscille entre 75 et 95 dollars selon les coloris. Deuxième option : les marques de luxe. Fendi, Chanel, Louis Vuitton.. De nombreuses grandes maisons ont lancé leur interprétation du masque ou de la visière. Le must : un modèle unique d’un masque en diamant 210 carats, acheté par un milliardaire chinois pour 1,5 million de dollars.

Un distributeur de gel avec pierres précieuses incrustées

La marque Gem Water propose un distributeur pour liquide hydroalcoolique doté d’un mélange de pierres précieuses, censé attirer les bonnes ondes. Cet objet repéré par Forbes est vendu 64 dollars. Il ne présente absolument aucun intérêt sanitaire, mais « on a tous besoin d’un peu de bonheur, d’optimisme, de santé et de chance en ce moment ! », peut-on lire dans la description du produit.

Une bulle de protection

Pour les plus téméraires, prêts pour un peu de « Coronavirus Extravaganza », il y a The Air ou le Bio Viz-r (pour le moment en rupture de stock). Ces équipements façon combinaison de cosmonaute (ou emballage de Barbie, au choix) vous enferment dans une sorte de bulle dont l’air est renouvelé grâce à un purificateur d’air. Problème : aucune étude ne prouve que ces technologies, vendues environ 500 dollars, sont plus efficaces qu’un simple masque.

Mannequin portant une capsule de protection Bio Vyz-R

Une couverture « anti-microbe »

En cas de passage dans un hôtel, le « Sanitizing sleep cocoon » permet de dormir tranquille, promet Hammacher Schlemmer, un magasin de gadgets en tout genre. Ce sac de couchage de luxe est fabriqué dans un matériau anti-bactérien. « La chaleur du corps active les ions contenus dans le tissu, ceux-ci permettent de garder à distance bactéries, moisissures et odeurs afin de créer un environnement plus sain. »

Un kit de survie chic

Pendant la première vague, certains se sont rués sur le papier toilette, d’autres sur des kits de survie hors-de-prix, explique Bloomberg. Comme ceux de la marque Preppi, dont le plus cher avoisine les 5 000 dollars. On y trouve des jumelles, des gants, des masques, du gel désinfectant, un GPS, des ponchos imperméables… Mais aussi un mini jeu de Poker et du chocolat de qualité. Bonus : il est possible de marquer ses initiales sur le sac en cuir où sont stockés l'ensemble des accessoires.

Un voyage en jet privé

Pour contourner les règles du confinement ou éviter de se mêler à la foule des avions de ligne, de plus en plus de personnes investissent dans un jet privé, le louent ou réservent des vols opérés par des compagnies spécialisées, note Wired UK. Ce mode de transport réservé aux ultra-riches, se serait même démocratisé à une classe moyenne qui économise pour se payer des vacances malgré le ralentissement du trafic aérien. Le prix d’un voyage a baissé de moitié depuis le début de la pandémie, précisait CNBC en juillet dernier, mais reste tout de même aux alentours de 10 000 dollars pour un San Francisco-Miami par exemple.

Un sas de désinfection pour objets du quotidien

Un récente étude scientifique australienne a montré que le SARS-CoV-2 pouvait rester jusqu'à 28 jours sur certaines surfaces. Nettoyer régulièrement son smartphone, sa tablette, ou ses télécommandes… pourrait suffire, mais certains préféreront opter pour cette chambre de désinfection qui promet d’éliminer la plupart des germes en moins de dix minutes grâce à des lampes à UV. Son prix ? 199,90 dollars.

 

Marine Protais - Le 12 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.