habillage
premium1
premium1
Apple vs. Epic Games : un procès historique suivi sur Zoom
© Fortnite

Apple contre Epic Games : un procès historique suivi sur Zoom

Le 3 mai 2021

Les deux patrons témoignent en personne. Mais les équipes de leurs avocats, la presse et le public suivront les séances sur Zoom ou par téléphone. Nouvelle illustration d’une justice délivrée via vidéoconférence. 

La bataille judiciaire entre Apple et Epic Games a de quoi susciter l'intérêt. Le créateur de Fortnite s’attaque ici à l’un des fondamentaux de l’économie du web. L’éditeur de jeux vidéo, soutenu par d'autres créateurs d'applications, conteste la commission de 30 % prises par l’AppStore sur chaque transaction. L'objectif est de prouver qu'Apple profite d'une situation monopolistique.

Ensuite, ce n’est pas si souvent que deux dirigeants de cette envergure témoignent l’un contre l’autre : Tim Cook, le PDG d’Apple d’un côté, Tim Sweeney, celui d’Epic Games de l’autre. Ce procès vient par ailleurs couronner toute une suite de rebondissements juridico-médiatiques, animés par la communauté très mobilisée des joueurs de Fortnite. Une autre de ses particularités est qu’il se déroule en partie sur Zoom. Les deux Tim devront témoigner en personne au tribunal d’Oakland (Californie) à partir du 3 mai. En revanche, les équipes des avocats, la presse et le public suivront les échanges du procès via la plateforme de vidéoconférence ou par téléphone, indique l’AFP

Un procès déjà (illégalement) streamé 

En août, une première audience entre Epic Games à Apple s’était déjà déroulée sur Zoom. Plus de 500 personnes avaient essayé de se connecter, dépassant la limite autorisée, explique le média américain Protocol. Mais certains fans de Fortnite n’ont pas résisté à l’envie de partager ce show judiciaire au plus grand nombre. Ils ont contourné les règles de la cour et diffusé en live l’audience sur YouTube et Twitch. Le tout accompagné du hashtag #FreeFortnite, le cri de ralliement lancé cet été par Epic Games pour inviter les joueurs à le soutenir. 

La justice sur Zoom 

Depuis le début de la pandémie, les procès Zoom sont devenus banals. Cette nouvelle pratique donne parfois lieu à des situations cocasses – rappelez-vous de l’avocat coincé dans un filtre chat. D’autres fois, les aléas de la justice à distance sont nettement moins amusants. En Indonésie, les audiences en ligne inquiètent les défenseurs des droits de l’Homme. Des dizaines de personnes ont été condamnées à mort via Zoom et d’autres applications vidéos. Des procès souvent interrompus par des coupures d’Internet ou d’autres problèmes techniques empêchent les accusés de se défendre au mieux, ont récemment souligné des ONG dont Amnesty International.

Marine Protais - Le 3 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.