habillage
premium1
premium1
Une étudiante diplômée de dos
© Andre Hunter via Unsplash

Le climat enfin au programme des grandes écoles

Le 4 sept. 2019

C’est la rentrée ! Et dans les grandes écoles, on parle climat. À travers l’opération Rentrée du climat, des milliers d’étudiants seront sensibilisés aux enjeux climatiques avant de débuter leur cursus. Un signal positif pour encourager chacun à faire sa part.

Le 26 août 2019 à Lille, les étudiants de première année de l'EDHEC ont fait leur rentrée sous le signe du climat. Les 750 étudiants ont donc commencé leur cursus dans l’école de commerce en jouant à la Fresque du Climat. Créée par Cédric Rigenbach, ingénieur issu de l’École Centrale de Nantes, la Fresque du Climat permet d’appréhender le changement climatique de façon ludique et visuelle. Par petits groupes, les participants doivent déterminer les liens de causes à effets à l’œuvre dans le changement climatique. Une nouveauté dans l’école de commerce où, il y encore quelques années, la semaine d’intégration consistait d'habitude plutôt à se familiariser avec le campus qu'à aborder des sujets aussi importants.

L’enseignement supérieur, acteur de la transition écologique

L’enseignement supérieur, et notamment les grandes écoles françaises, commence donc enfin à s’emparer du sujet. Et il était temps. En octobre 2018, un groupe d’étudiants des plus grandes écoles d’ingénieur avait lancé le « Manifeste étudiant pour un réveil écologique ». Ils y appelaient à changer radicalement notre système économique fondé sur la croissance et s'engageaient à ne pas travailler pour des entreprises polluantes. Aujourd’hui, 30 855 étudiants et étudiantes ont déjà signé leur appel.

Former la génération « sustainable native »

Pour que cette génération devienne vraiment Sustainable Native, l’enseignement doit donc faire sa part. C’est le sens de la démarche de « The Shift Project » qui a lancé un appel pour « former tous les étudiants du supérieur aux enjeux climatiques et écologiques ». Signé par 6 500 personnes, le texte demande au Ministère de l’Enseignement supérieur d’inclure le climat au cœur des programmes des étudiants.

Une première étape de sensibilisation

Les grandes écoles n’ont pas attendu que l’État s’implique. De son côté l’EDHEC a répondu positivement à l’appel d’un ancien élève pour participer à la rentrée du climat. « Le message c’est que tout le monde peut et doit jouer un rôle dans la transition écologique. C’est important de dire aux nouveaux étudiants que ce n’est pas parce qu’on est étudiant en école de commerce qu’on n’est pas concernés » explique Julien Talvaz, ancien élève de l’EDHEC et coordinateur de l’événement. Un signal positif donc mais qui demeure une première étape.

Pour cette rentrée, seuls les élèves de première année ont été formés aux enjeux climatiques. Mais l’activité a également eu un impact sur les professeurs et le personnel administratif. Ils ont ainsi exprimé le souhait d’être eux aussi formés à la Fresque du Climat, raconte Julien Talvaz.

10 000 étudiants formés dans toute la France

Une vingtaine de grandes écoles françaises ont choisi de participer à cette Rentrée du climat, initialement lancée avec les écoles de commerce KEDGE et ESCP Europe. Les nouveaux étudiants de Sciences Po Paris, HEC, des écoles Centrale, Toulouse Business School, AgroParisTech… seront donc formés aux enjeux environnementaux actuels. L’association La Fresque du Climat s’est fixé pour objectif de former 10 000 étudiants de première année. De quoi donner le ton pour la suite de leurs études.

À LIRE AUSSI

> On a rencontré les jeunes en grève pour le climat

> Les philanthrokids : ces ados qui vont changer le monde

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.