premium 1
premium 1
Tina Fey dans 30 Rock

Coworking, coffice, open space, flexoffice... comment créer un smart office ?

L'ADN
Le 17 oct. 2018

L’éclatement des usages au travail entraîne une exigence de bien-être accrue : les espaces se reconfigurent, et leur bon aménagement devient primordial pour garantir une qualité de vie au travail. Quels sont les contraintes d’aménagement d’un bureau aujourd’hui ? Comment rendre l’espace agréable à vivre ? Les nouvelles technologies sont-elles la solution ? Éclairages par Eliel Arnold, architecte d’intérieur.

Coworking, coffice, centre d’affaires, hôtel d’entreprises, open space, flexoffice, fablab, tiers lieux, bureaux éphémères et autres incubateurs : les espaces de travail changent, et les usages aussi. Les réunions sont plus courtes et plus fréquentes, nécessitant des espaces plus rapidement modulables. Les espaces informels se transforment : on y fait des pauses-café, et parfois des siestes ou des parties de baby-foot. Les outils numériques créent des usagers nomades. Et lorsqu’un espace est inadapté, cela se ressent : coupures de wifi, éclairages trop froids qui donnent des maux de tête, cacophonie constante.

Si les nouvelles technologies sont l’une des causes de ces transformations, elles pourraient aussi bien être une partie de la solution. Évoquons le concept de « bureau intelligent », ou smart office, qui consiste en l’intégration des nouvelles technologies à l’aménagement d’un bureau. Accès dématérialisé aux espaces, lumières automatiques, mais aussi capteurs thermiques enregistrant nos données pour adapter la température, l’acoustique et la luminosité de l’espace... Le bureau intelligent regorge de solutions destinées en apparence à maximiser le bien-être.

En apparence seulement. Car l’idée que le bien-être repose sur des attendus exclusivement fonctionnels et donc automatisables est un leurre. Le bien-être n’est pas une affaire de perfectionnement technologique : créer des espaces où il est agréable de travailler relève avant tout d’une attention à l’humain.

Voici, en quatre points essentiels, ce qu’il faut prendre en compte lorsqu’on aménage un espace de travail aujourd’hui.

A chaque usage, son espace

Tout d’abord, le respect des usages : chaque bureau doit être adapté aux usages collectifs et individuels qui y auront cours. Il est primordial de se renseigner sur les habitudes des usagers, et d’adapter l’espace en fonction de celles-ci. Par exemple, une entreprise peut avoir besoin à la fois de bureaux individuels, et de lieux pour faire des microréunions. Ou encore, avoir envie de concilier flexoffice et possibilité de personnalisation de l’espace. Quant à l’intégration du wifi, aujourd’hui indispensable à tout bureau en raison de l’accroissement des usages nomades, il faut noter qu’elle ne remplace pas encore la connexion filaire, bien plus fiable : cette dernière représente d’ailleurs le poste de dépense le plus important dans un chantier d’espace de travail aujourd’hui !

Les bureaux sont des lieux de vie

Deuxième point d’attention : l'adaptation aux situations professionnelles variées, y compris informelles. Pause-café, appels, réunions... Aujourd’hui, les bureaux sont des lieux de vie. Il faut alors penser à toutes les situations professionnelles dans lesquelles les usagers seront susceptibles de se trouver, afin de maximiser leur bien-être tout au long de la journée. C’est pourquoi, l’aménagement d’une salle de repos est aussi important que la conception des espaces de travail à proprement parler.

Des matériaux pour optimiser le bien-être

On imagine mal un espace de travail agréable qui ne serait qu’écrans tactiles et lumières artificielles : le bien-être des usagers passe aussi par la mise en valeur des conditions naturelles du lieu. Plantes vertes, matériaux naturels, baies vitrées... Cette tendance en design d’espaces a de beaux jours devant elle. L’importance de la lumière naturelle pour le corps humain n’a quant à elle plus besoin d’être démontrée. En attendant l’époque où l’espace s’adaptera à nous grâce à des capteurs qui viendront enregistrer tous nos faits et gestes, l’aménagement doit aussi optimiser la circulation et le bien-être par une réflexion sur les volumes et le choix de matériaux adéquats.

Tout est dans le détail

Enfin, gardons une part de symbolique : le respect de l’âme du lieu est une condition essentielle pour créer un espace agréable à vivre. Le cachet d’un lieu se joue dans les détails. Un bureau doit être épuré, mais pas dépouillé. Entre trop d’artifices et pas assez de personnalité, il convient de trouver un juste milieu. Et pour cela, nul besoin de moyens pharaoniques : s’inspirer de l’histoire du lieu d’origine et mettre en valeur l’existant est la solution adéquate. Laisser le potentiel des espaces s’exprimer en faisant apparaitre quelques vieilles boiseries, s’accommoder des poutres apparentes, garder l’aspect chaleureux d’un mur de briques... Les options ne manquent pas pour mettre en valeur le cachet d’un lieu.

En somme, c’est bien par un aménagement réfléchi de l’espace que nous sommes capables de créer des bureaux attentifs au bien-être des usagers. Si les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes au travail, la problématique principale reste leur intégration intelligente, à même de garantir leur bon fonctionnement pour le confort de tous. Respectueux des usages et adaptés aux évolutions des modalités de travail, mobilisant les caractéristiques naturelles de l’espace et s’inscrivant dans l’histoire du lieu : les bureaux de demain sont avant tout des bureaux... vivants !

Crédit photo : NBC - 30 Rock

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.