habillage
premium 1
premium1
Librairie

Guerre du livre : les indépendants s'organisent

Le 28 juin 2017

Le Syndicat de la Librairie française a annoncé le lancement d'une plate-forme regroupant 700 librairies indépendantes. Une façon de contrer les velléités d'Amazon sur le marché du livre.

Les libraires s’unissent face à la machine de guerre Amazon. Dimanche, le Syndicat de la Librairie française (SLF) a annoncé le lancement de librairiesindependantes.com. Cette plate-forme de recherche de livres sur internet vise à fédérer les fonds de 700 librairies indépendantes. Une manière de renforcer leur présence sur le net en les regroupant sous un seul et même portail. L'initiative vient s'ajouter à celles déjà existantes, parmi lesquelles on retrouve Place des libraires, Canal BD, LibrEst ou Paris Librairies.

Sur le site, quatre millions d'ouvrages sont disponibles. Il ne vous reste plus qu'à sélectionner celui qui vous intéresse et aller le récupérer dans la librairie la plus proche. Autrement, vous pouvez l'acheter directement sur le site internet et vous le faire livrer. « Parallèlement, précise le magazine Challenges, les libraires participant à librairiesindependantes.com s'engagent dans une charte à proposer une sélection éclectique de livres, à assurer de l'animation culturelle à travers l'invitation d'auteurs, de débats, d'ateliers, etc. »

Cette initiative en rappelle une autre. Celle de Elliot Lepers, qui se définit comme un « designer de politique », inventeur de Amazon Killer. Cette application permet, si vous désirez acheter un livre depuis le site d'Amazon, d'être redirigé vers une librairie. En effet, en dessous du traditionnel « ajouter au panier », apparaît un bouton « acheter en librairie ».

Amazon dans la jungle du livre

Depuis six ans, Amazon a considérablement renforcé sa stratégie sur le marché du livre. En 2011, le géant du livre lançait Kindle Direct Publishing (KDP). Cette plate-forme permet à tout à chacun de s'auto-éditer gratuitement. Alice Quinn, Aurélie Valognes, Wendall Utroi... Ces noms ne vous disent peut-être rien. Tous, pourtant, sont passés par cet outil et ont vendu, grâce à lui, entre 15 000 et 25 000 exemplaires de leur livre. En sachant, qu'en moyenne, les ventes d'un premier roman en librairie se situent entre 500 et 800 copies.

Quatre ans plus tard, était lancée Amazon Publishing France, la maison d'édition du site de e-commerce. Son but ? Récupérer les talents révélés par la plate-forme KDP et leur proposer une publication papier de leur ouvrage.

Dernier élément de cette stratégie : l'ouverture, en 2015, de la première librairie physique d'Amazon à Seattle. Ainsi, la boucle est bouclée : KDP fait émerger des talents, Amazon Publishing les publie en version papier. Ne restait plus que le réseau de distribution physique pour parachever le tout. Une façon de contourner les prévisibles réticences de la part des librairies françaises à mettre en avant des livres étiquetés Amazon.

Le lancement de librairiesindependantes.com en est l'une des preuves.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.