premium 1
premium 1 mobile
actu_29528_vignette_alaune

Les jeux vidéo sexistes n'auront plus d'aides

Le 13 janv. 2016

L’Etat peut-il continuer à soutenir financièrement les éditeurs lorsque le contenu de leurs jeux vidéo sera jugé sexiste ? Un amendement vient d’être publié en ce sens qui vise à lutter contre les représentations dégradantes des femmes.

L’Assemblée Nationale a diffusé cet amendement le 8 janvier sur son site. Proposé par la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes dans la cadre du projet de loi sur le numérique, il entend supprimer le crédit d’impôt pour les jeux vidéo « comportant des représentations dégradantes à l’encontre des femmes ». Il s’agit d’« exclure de l’obtention du crédit d’impôt pour dépenses de création de jeux vidéo (CIJV), les jeux comportant des représentations dégradantes à l'encontre des femmes, comme cela existe déjà pour les jeux comportant des séquences à caractère pornographique ou de très grande violence. »

« La lutte contre le contenu sexiste de certains jeux vidéo, régulièrement dénoncé par des joueuses qui, loin des clichés, représentent en France près d'un-e joueur-se sur deux, doit être un objectif fort des politiques publiques […] notamment en luttant contre les stéréotypes, les préjugés sexistes, les images dégradantes, les violences faites aux femmes et les violences commises au sein des couples. »

Cet amendement propose donc de ne plus ouvrir de droit au bénéfice du CIJV, les jeux vidéo comportant des représentations dégradantes à l'encontre des femmes.

A noter que, selon Leslie Benzies, producteur de la saga Grand Theft Auto (GTA), connue pour son extrême violence, le prochain opus aura pour protagoniste : une femme !

 

- Découvrir l’amendement dans son intégralité -

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.