habillage
actu_28241_vignette_alaune

La réputation internationale du CAC40

Le 16 oct. 2015

WordAppeal présente la 2ème édition de WAtch40, le baromètre sur la réputation des sociétés du CAC40 sur le web anglophone. En tête : Airbus, Sanofi et Capgemini.

Menée en partenariat avec Salesforce et son outil de veille Radian 6, cette étude analyse l’image corporate des entreprises du CAC 40 et couronne les champions dont on parle le plus sur le web (en anglais, of course).

 

L’étude s’articule autour de deux axes : les dispositifs sociaux déployés par le CAC 40 à l’international et les statistiques relatives au nombre de mentions. L’e-réputation a été évaluée au travers d’une grille d’analyse mélangeant présence, audience, animation, dispositifs et thématiques.

 

En tête du palmarès 2015, Airbus, Sanofi et Capgemini sont les plus cités sur l’ensemble des thématiques corporate.

Les chiffres et éléments les plus marquants :

· 71 % des groupes du CAC 40 disposant d’un compte Twitter corporate ou média tweete en anglais.

· Parmi les groupes utilisant l’anglais, Orange arrive en tête des plus suivis sur Twitter (119 000 followers) et Facebook (près de 9 millions de fans).

· L’audience des comptes sociaux du CAC 40 progresse plus rapidement que celle des compétiteurs de l’indice Euro Stoxx 50 (+ de 50 % en 1 an) ; avec une croissance particulièrement soutenue sur LinkedIn.

· 2 dirigeants français se distinguent par leur animation sur Twitter en anglais. Jean-Pascal Tricoire (Scheider Electric) et Stéphane Richard (Orange). A noter également, l’influence grandissante d’Alexandre Ricard (Pernod Ricard) dont l’opération sur LinkedIn #MeetAlexIRL a connu un franc succès.

· Instagram et YouTube ont fait leur entrée dans le baromètre 2015. LVMH se détache du classement avec un compte Instagram fédérant plus de 54 000 followers, l’audience moyenne sur les comptes animés en anglais étant de près de 6 500 pour le CAC 40. Renault se distingue sur YouTube avec 28 500 followers.

· Cette année, la thématique RH est la plus discutée sur le web anglo-saxon avec une part de voix de 35 %. Elle est suivie par la thématique finance (26 % des mentions globales) qui concentre beaucoup de reprises sur la fusion Lafarge Holcim et du projet Nokia / Alcatel Lucent

· Sur la thématique « Gouvernance » (16 % des mentions), l’éviction de Chris Viehbacher de Sanofi a déclenché une forte vague de « french bashing » sur les médias digitaux américains.

 

Sylvie le Roy - Le 16 oct. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.