premium 1
premium 1 mobile
kim k tour eiffel

Kim Kardashian agressée : un drame pour l’économie française ?

Le 6 oct. 2016

Le luxe parisien est en émoi : la starlette Kim Kardashian a été victime d’un vol de taille lors de son séjour dans la capitale pour la Fashion Week. Un événement qui pourrait bien avoir des conséquences sur l’image de la France, mais aussi sur la santé du luxe et du tourisme.

Juger l’événement d’un œil purement people serait un poil réducteur.

Certes, en reine des selfies, on a tendance à regarder l’agression de Kim Kardashian comme celle d’une starlette qui aurait eu la maladresse d’exposer ses jolis bijoux sur la Toile. Bien fait pour elle ? Les plus durs iront jusque-là : qui aguiche les likers récolte les haters… Mais ceux auxquels elle a eu affaire ne se sont pas contentés de commentaires haineux, et la violence dépasse le stade de l’écran interposé. Armés, des hommes l’ont menacée, puis ligotée, avant de lui dérober pour 9 millions d’euros de bijoux.

 

Chacun portera bien les jugements qu’il veut sur la célébrité de Kim Kardashian, mais il n’empêche que les faits font réagir. A tel point que la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a jugé nécessaire de publier un communiqué dénonçant l’agression… mais assurant à qui veut bien lire que Paris est une ville sûre. « Cet acte très rare, survenu dans un espace privé, ne remet en aucun cause le travail des policiers et la sécurité de l’espace public parisien », explique-t-elle.

C’est sûr qu’après les attentats de l’an dernier, cette agression ultra médiatique ne risque pas de rassurer les touristes. Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé de la promotion du tourisme, avait en effet expliqué dans une interview accordée au JDD que le nombre de nuits passées par les touristes étrangers en France a baissé en moyenne de 10% en raison des craintes suscitées par les attentats. Autres chiffres alarmants : ceux de l’Observatoire économique du tourisme parisien qui indiquaient sur le mois de juillet une chute de 9,8 points de la fréquentation hôtelière par rapport à l’année dernière.

Des faits qui ne sont pas étrangers à Anne Hidalgo, qui invite les politiciens à faire preuve de responsabilité : « alors que la relance de la fréquentation doit être la priorité de tous, utiliser ce fait divers à des fins de polémique reviendrait à porter directement atteinte au secteur du tourisme et aux 500 000 emplois qu’il représente en Ile-de-France ».

Mais les métiers du tourisme stricto sensu ne seraient pas les seuls à souffrir de ce triste coup de projecteur : l’industrie du luxe à Paris repose en grande partie sur une clientèle étrangère. Ainsi, LesEchos.fr présente le touriste chinois comme le premier client du luxe français en 2014 ; une tendance qui se confirme avec l’augmentation du pouvoir d’achat de la classe moyenne.

Et si certains s’en amusent, à l’instar de Thomas VDB et Mathieu Madénian dans leur chronique pour Actuality…

… d’autres sont loin de trouver que l’épisode prête à rire. Karl Lagerfeld estime que ce braquage est « très mauvais pour l’image de Paris ». A l’issue du défilé Chanel, il a déclaré aux journalistes que la grande exposition médiatique de la plus célèbre des Kardashian a pu être à l’origine de l’événement. « On ne peut pas étaler sa richesse et être surpris que des gens veuillent la partager ». Un avis partagé par Steve Stanulis, garde du corps renvoyé par Kanye West en mai dernier. « Des millions de gens savent en temps réel où elle se trouve à chaque instant », explique-t-il.

Alors, la faute aux réseaux sociaux ? Peut-être, mais en attendant, la santé économique de la capitale pourrait bien s’en trouver affectée IRL…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.