habillage
premium1
premium1
Bebe avec un smartphone qui le prend en photo

2/3 des parents français publient des photos de leurs enfants sur les réseaux

Le 25 sept. 2018

Annonce de grossesse sur Facebook ou publication d'échographie sur Instagram, 30% des bébés ont une empreinte numérique avant même leur naissance ! Et les parents, ultra-connectés et accros à leurs écrans, ne semblent pas s'en préoccuper.

L’exposition des enfants aux écrans est de plus en plus préoccupante. Mais leurs parents ne font pas beaucoup mieux. D’après un sondage Gece, 91% des parents d’enfants en bas âge utilisent Internet quotidiennement. En France, 1 parents sur 2 avoue même être accro à son smartphone.

Des parent plus connectés donc mieux informés

Outre les vidéos de chats et les contenus glauques pour enfants, sur Internet, on trouve aussi de bons conseils. Des informations précieuses pour les jeunes parents. La moitié d’entre eux estiment trouver des renseignements utiles sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, un tuto YouTube suffit pour apprendre à changer une couche. Deux clics permettent de trouver les meilleures astuces pour faire manger des épinards à un enfant. Un tiers des sondés estiment donc être de meilleurs parents grâce à Internet. Merci le Web !

Les jeunes parents vivent au quotidien avec leurs écrans. Rien d’étonnant à ce qu’Internet les suivent dans leur parentalité. 35% des sondés déclarent consulter des blogs et sites internet sur le sujet. 31% des parents suivent même des pages spécialisées sur les réseaux sociaux ou font partie de groupes dédiés à la thématique. Résultat : plus de la moitié des jeunes parents se sentent mieux informés que les générations précédentes. Notamment les femmes, qui assurent toujours la majorité des tâches liées à l’éducation des enfants.

66% des parents ont déjà publié une photo où l’on voit le visage de leurs enfants

Avec des parents aussi connectés, les enfants d’aujourd’hui héritent de leur empreinte digitale. Que ça leur plaise ou non. Photos de vacances, messages d’anniversaire… 90% des parents créent une empreinte numérique à leur enfant. Il y a ceux qui le font en toute conscience (et à qui ça rapporte gros).

Ryan, YouTubeur star à seulement 7 ans

Coco, sensation mode d’Instagram au même âge

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

🏝🏝🏝 . necklace:#vintage shirt:#vintage pants:#vintage(@umbro) sandals:@gucci(@childsplayclothing)

Une publication partagée par COCO (@coco_pinkprincess) le

Et il y a ceux qui n’en ont même pas conscience - ou qui s’en fichent. D’après le sondage, 36% des parents ont déjà utilisé la photo de leur enfant en guise de photo de profil. Deux tiers des sondés a déjà publié un cliché où l’on voit le visage d’un de leurs enfants. Ils ne sont que 13% à faire attention aux images qu’ils publient.

Il n’y a pas que les parents qui creusent l’empreinte numérique des moins de 8 ans ! La famille et les proches, tout aussi connectés, participent au phénomène. Mais pour certains, ce n’est pas un problème. 1 parent sur 3 autorise des proches à publier des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux.

Ignorance ou indifférence, peu de parents semblent s’intéresser à l’héritage numérique de leurs enfants. 73% d’entre eux n’ont jamais abordé le sujet ni avec leur conjoint.e, ni avec leur famille et ou des amis. 1 parent sur 5 en a déjà parlé au sein de son couple. Seulement 7% des parents prennent le temps d’en discuter avec les premiers intéressés : les enfants.

« Chéri.e, fais un sourire. Sur Internet, jamais rien ne disparaît. »


Méthodologie

Cette étude a été menée en France par l’institut de sondage Gece pour la société faireparterie.  Etude menée sur un échantillon de 1 011 parents d’enfants de moins de 8 ans. Le questionnaire a été diffusé sur Internet du 7 au 18 juin 2018.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour