premium 1
premium 1 mobile
freelance

Devinez combien gagne un créa en freelance

Le 31 janv. 2017

KobOne, site web dédié aux graphistes et créatifs indépendants, publie les résultats encourageants d’une étude sur la rémunération des créatifs freelances.

Un chiffre d’affaires en nette hausse

52 %

Plus de la moitié des créatifs professionnels indépendants témoigne d’un chiffre d’affaires inférieur à 25 000€ HT en 2016, montre l’étude, contre 56% en 2015.

Aussi, 49% des créatifs freelances déclarent gagner moins de 20 000€ HT en 2016 contre 46% en 2015. Si le chiffre d’affaires des graphistes et créatifs freelances se fortifie ces dernières années, cette nette hausse ne prend pas en compte la taxation. Les charges d’un travailleur indépendant restent relativement élevées.

Une évolution du chiffre d’affaires bienvenue

26 %

En 2016, 26% des graphistes et créatifs freelances ne sont pas parvenus à augmenter leur chiffre d’affaires contre plus de 35% en 2015.

21% ont vu leur chiffre d’affaires diminuer contre 22% en 2015 et 53% ont vu leur chiffre d’affaires augmenter contre 43% en 2015. L’évolution du chiffre d’affaires en 2016 est donc significativement positive : moins de travailleurs indépendants stagnent, et ils sont plus nombreux à voir leur chiffre d’affaires croître (une évolution de 9% entre 2016 et 2015).

Un revenu net stagnant

49 %

49% des graphistes et créatifs freelances gagnent moins de 1 500€ net par mois en 2016 contre 51% en 2015.

Si le chiffre d’affaires augmente et évolue positivement chez la majorité des créatifs freelance, leur revenu réel stagne. Cette stagnation s’explique par les charges auxquelles font face les travailleurs indépendants.

Le freelance, plus cher en 2016

26 %

26% des graphistes et créatifs indépendants souhaitent une rémunération de plus de 2 500€ en cas de temps plein en 2016 contre 23% en 2015.

L’embauche à temps plein d’un graphiste et créatif freelance coûtera cher à l’entreprise, 20% souhaitent un salaire de 2 000€ contre 25% en 2015, 26% un salaire de plus de 2 500€ contre 23% en 2015. Avec davantage de recul, 53% des interrogés veulent une rémunération inférieure à 2 500€ en 2016 contre 55% en 2015.

13 %

13% des freelances refusent catégoriquement d’être embauchés à temps plein.

Une confiance dans le métier retrouvée

51 %

En 2016, 51% des interrogés se déclarent confiants en leur avenir professionnel, et 7% sont très optimistes (contre 42% en 2015).

Plus optimistes, moins pessimistes et moins dans l’attente, 2016 décrit pour les graphistes et créatifs freelances une année remplie de prévisions positives.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.