actu_30497_vignette_alaune

AdBlocking, la nécessité d'un New Deal

Une étude CSA Research décrypte le phénomène d’adblocking en France.

La publicité dégrade l'expérience utilisateur. Aujourd'hui, 83% des internautes français se disent « irrités » par la publicité online. Le pop-up et l'interstitiel semblent cristalliser la majorité des crispations.

Les formats, jugés de plus en plus intrusifs, ont tendance à gêner l'accès au contenu et à créer des réflexes. Certains répondants ont en effet déclaré qu'il leur était arriver de fermer une publicité par instinct, puis de le regretter car l'offre était finalement intéressante. 

 

Dans ce contexte, la réaction des internautes est de se protéger. 24% ont un dispositif d'adblocking, et 15% ont l'intention de s'en équiper, notamment parce que les modalités d'installation et d'usage sont très simples. 

 

Le problème ? Les intenrautes n'ont pas conscience de l'impact économique réel de l'adblocking. Pour eux, les reponsables, ce sont les sites et les annonceurs qui ont transformé internet. D'un espace de liberté et d'information, ils ont fait un espace mercantile. D'une expérience utilisateur choisie et libre, ils font une expérience contrainte, voire subie. Mais les réticences aux solutions proposées créent un dilemme : très peu d'internautes sont prêts à sacrifier la gratuité du média. Parmi les répondants, peu sont prêts à payer ou à accepter des publicités pour avoir accès à plus de contenus. 

 

Parmi les autres solutions envisagées, l'établissement d'une charte de qualité et de responsabilité séduit 23% des internautes ne disposant pas d'adblockers et 21% de ceux qui en possèdent seraient d'accord pour le désinstaller. 

La fonctionalité qui semble la plus importante est de pouvoir fermer la publicité dès l'ouverture de cette dernière : 46% des non adblockers se disent prêts à ne pas installer de dispositif si une telle fonctionnalité est systématique, et 32% de ceux qui en possèdent seraient prêts à le déisinstaller. Les internautes veulent pouvoir reprendre le contrôle

 

Pour permettre à la publicité de faire partie de l'expérience utilisateur, il faudrait qu'elle reprenne la même tonalité de couleur que le site, qu'elle soit positionnée sur les côtés, qu'elle ne soit lancée qu'après un clic de l'internaute si c'est une vidéo, que son point de fermeture soit visible et accessible, et que dans le cas d'une publicité à vocation marchande, elle disparaisse si l'acte d'achat a déjà été effectué. 

 

source photo

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.