un gamer en plein crise de rage

Gamer rage : on sait pourquoi les enfants explosent de colère à cause des jeux vidéo

© David-Julien Rahmil via dream studio

Pourquoi les enfants explosent de colère durant leur partie de jeux vidéo ? Une étude analyse les raisons de cette fameuse « gamer rage ».

Si vous êtes parents, vous connaissez cette scène. Vous demandez à junior — gentiment — d'éteindre sa console devant laquelle il stationne depuis beaucoup trop longtemps, et ce dernier entre dans une colère pathétique et fatigante. Ce phénomène nous a donné les meilleures vidéos virales des débuts d’internet, et il porte un nom : le « gamer rage » ou rage du joueur. Si le petit allemand très énervé jouait en fait la comédie, cette colère est bien un problème au cœur de la parentalité numérique. La chercheuse Juho Kahila de l’université de l’Eastern Finland a voulu comprendre les facteurs induisant cette colère.

Échec et humiliation : les deux mamelles de la rage du joueur

Très souvent liée aux jeux multijoueurs compétitifs, on pourrait croire que la gamer rage est provoquée par la violence des jeux. C'est plus compliqué que ça. Juho Kahila identifie quatre critères qui n'ont rien à voir avec le contenu du jeu lui-même. Le premier critère est lié au sentiment d'échec, la partie perdue ou la mort de son personnage. La colère est d’autant plus forte si ces échecs sont répétitifs. Vient ensuite le comportement des autres joueurs, qu’ils soient des alliés incompétents ou des adversaires coriaces. Les problèmes techniques comme une connexion lente ou des bugs sont aussi une source de frustration intense. Enfin, les interruptions de jeux venant de l’extérieur (comme, par exemple, votre géniteur qui hurle « à table » pour la 3e fois) peuvent aussi être le déclencheur de cette colère du joueur.

Attention au contexte du jeu

En plus d’avoir identifié quatre éléments qui déclenchent la colère, Juho Kahila a mis le doigt sur trois autres dimensions. Le choix du jeu est évidemment important. Les jeux vidéo multijoueurs et compétitifs comme Fortnite ou League of Legends ont tendance à provoquer plus de frustrations. Ensuite, les jeux qui demandent une courbe d’apprentissage exigeante sont aussi à éviter. Enfin, la communauté du jeu est à prendre en compte. Certains titres ont des communautés toxiques qui humilient les débutants, les perdants sont source de grandes tensions. Enfin, l’environnement du joueur et les conditions dans lesquelles il joue influent sur son humeur. Une « mauvaise journée », un manque de sport, un salon trop bruyant... sont autant de raison de déclenchement d'une gamer rage.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.