vache anans

Du cuir fabriqué à partir d’ananas

Le 2 nov. 2016

Les vaches et les ananas ont plus de points en commun que vous ne l’imaginez…

Réduire son empreinte sur son environnement, cela peut passer par de nouvelles habitudes alimentaires… Mais pas que.

Ela Lelek a ainsi choisi d’exploiter les fibres de l’ananas pour créer des sacs et accessoires en cuir. Sa marque, Piñana Bag, est 100% vegan, cruelty-free et eco-friendly. Petit plus : les produits sont franchement jolis.

Dans un film réalisé par le studio polonais Papaya Films, la réalisatrice Julia Rogowska, elle-même vegan convaincue, s’emploie à montrer avec humour les vertus d’une telle innovation. Entre autres arguments, qui sauront séduire tous les amoureux du cuir du biker au sado-masochiste : essayez-donc d’annoncer à un bébé vache qu’il va finir en sac à main, pour voir… Pas évident…

COW & PINEAPPLE from Julia Rogowska on Vimeo.

« Quand on m’a proposé de faire un film, j’ai immédiatement voulu parler du véganisme », explique-t-elle. « J’ai eu la chance de faire un film sur ce qui me touche, et j’espère toucher d’autres personnes à mon tour. J’ai choisi une forme légère, qui ne se veut pas effrayante : je crois que c’est de cette façon que l’on peut atteindre un public plus large, et pas seulement des végétariens ». Ici, pas d’images dramatiques sur l’intérieur des abattoirs ou de reportage choc sur la fourrure. Julia Rogoswka préfère encourager les modeuses à s’intéresser à des cuirs naturels alternatifs…

Le film, au rendu pop et coloré, fait partie de la série originale de Papaya Films. Ce projet à but non commercial soutient de jeunes réalisateurs. Kacper Sawicki, qui en est à l’origine, explique que le contenu créé a vocation à être partagé sur les media sociaux. « Nous voulons montrer qu’il est possible de créer des films cools dans un court laps de temps ». En effet, les réalisateurs ne doivent pas dépasser 3 minutes. L'objectif : capter l'intention des internautes le plus rapidement possible...

Pari réussi.

Commentaires
  • Réduire son empreinte sur son environnement, passe par l'utilisation de matériaux exempt de "petroleum".
    Désolé, mais ce n'est pas le cas du Pinatex (Je vous invite à consulter la fiche technique du Pinatex).
    Autrement, j'ai testé aussi le Pinatex, ce matériau ne possède pas la résilience d'un cuir à tannage végétal qui permet lui, de réaliser des sacs qui durent dans le temps.
    Je n'ai strictement rien contre le pinatex, au contraire, cette initiative va dans le bon sens, mais surtout ne désignons pas "ecofriendly" des matériaux qui intègrent des dérivés du pétrole dans leur processus de fabrication. Ensuite, qu'en est-il du contexte social, le pinatex est tout de même réalisé avec une matière première issue des philippines, "eco-social-friendly"?
    Bonne continuation dans un monde réellement éthique Without friendly tags...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.