premium
premium
Invitation : réflexion sur nos corps confinés avec la chorégraphe Mathilde Monnier
© Laura Fuhrman via Unsplash

Invitation : réflexion sur nos corps confinés

Alexandre Kouchner
Le 27 avr. 2020

Dans ces moments suspendus, nous avons tous besoin d'ouvertures, de répit dans le confinement. A L’ADN Le Shift, nous avons donc décidé de passer du temps "A la fenêtre avec" un.e invité.e différent.e chaque semaine durant le confinement.

30 minutes. Un.e invité.e. Vos questions.

On se parle, on se pense, on se panse.

La semaine dernière, le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron venait parler avec nous de résilience. Alors que les heures de ce deuxième mois de confinement semblent longues, nous avons voulu comprendre comment mieux surmonter cette épreuve, comment aborder ce traumatisme aussi intime que collectif.

Depuis le début de ces temps suspendus, « A la fenêtre » a multiplié les points de vue pour tenter d’éclairer cet épisode inédit de nos vies. Nous avons ainsi fait appel à la philosophie, aux sciences cognitives, à la comédie, à la médecine pour prendre du recul et tenter d’apprivoiser la situation. Et si ces dimensions intellectuelles sont capitales, le confinement est également l’expérience du corps entravé.

Et notre corps, dans tout ça ?

Fini le temps des courses frénétiques et des ballets d’activités. Voici celui des pièces fermées et des muscles entravés. Nos mouvements, extérieurs et intérieurs, sont limités. Le rythme de nos vies, contracté. Notre espace de mouvement, restreint. Comment alors vivre avec ces corps comprimés ?

Pour retrouver le sens du mouvement et de la liberté, nous vous proposons d’écouter une femme qui lie les gestes, qui organise l’espace en fonction des rythmes. Pour essayer de nous réconcilier avec ces membres assoupis, nous vous invitons à venir à la fenêtre avec une danseuse et une chorégraphe contemporaine, c’est-à-dire autant une athlète qu’une artiste, française : Mathilde Monnier. Directrice du Centre chorégraphique National de Montpellier puis du Centre National de la Danse, elle a aujourd’hui retrouvé sa vie d’artiste. Avec elle, nous allons nous pencher sur nos corps confinés.

Comment retrouver le sens du mouvement dans nos vies enfermées ?

Comment se réconcilier avec nos corps oubliés ?

La distanciation sociale est-elle un nouveau ballet ?

On essaye de bouger nos corps et nos esprits, jeudi 30 avril à 18h30 sur Zoom.

Pour vous inscrire à ce rendez-vous, il vous suffit de cliquer sur ce lien et de suivre les instructions.

A bientôt « A la fenêtre » !

Alexandre Kouchner - Le 27 avr. 2020
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Bonjour,
    vous êtes sérieux en convoquant les gens sur ZOOM ? . . . Je vous signale que les gouvernements Allemand et Suisse, entre autres, ont recommandé à leurs citoyens de ne pas utiliser ZOOM.