TikTok

Génération Z : leur humour absurde et déjanté va vous donner le vertige

Absurde, cryptique et parfois angoissant. L’humour de la génération Z sur TikTok n’est pas des plus accessibles et c’est justement le principe.

L'humour avait pris d'assaut Instagram pendant le premier confinement. Désormais, c'est sur TikTok que ça se passe. Et c'est l'absurde qui domine. Attention. Il faut suivre. Exemple ? La caméra s’ouvre sur un ballon bleu situé au milieu d’un parking en pleine nuit. En s’approchant du ballon, une jeune femme apparaît, habillée en barista de café Starbucks. Elle vous demande ce que vous voulez puis se fait renverser par une voiture rouge conduite par... la même jeune femme. Elle vous invite à entrer dans la voiture puis vous demande si « vous prenez la même chose » . Un puissant jet de lait semble couler du toit et remplit un gobelet. La jeune femme referme le couvercle du gobelet, le renverse puis vous le donne. À l’extérieur, son double toque sur le pare-brise puis exécute un saut et chute. La caméra revient sur la conductrice de la voiture dans la voiture qui s’est transformée en serveuse McDo. Elle vous tend deux menus Happy Meal.

Vous n’avez rien compris ? Ça n’a pas empêché à cette vidéo de générer 13,5 millions de vues. Sur TikTok, les ricanements sarcastiques qui semblaient définir l’humour des millennials ont laissé place à l’humour absurde et délicieusement surréaliste de la génération Z. Rien d’étonnant à cela. Ce type d’humour apparaît toujours après des évènements dramatiques. Cela répondrait à un sentiment de perte de contrôle. C'est ce qu'on a déjà constaté après les deux guerres mondiales, et qu'on constate aussi face aux dérèglements climatiques, aux pandémies et au sentiment de précarisation. On constate même que l'absurde donne naissance à différentes branches. Bienvenue dans l’humour Z... et un conseil : accrochez-vous !

Drive45music : retour sur les angoisses de l’enfance

Des salopettes colorées, des petites marionnettes inquiétantes et un trope évident pour le temps qui passe, la mort et les squelettes, drive45music semble être un animateur tout droit sorti d’un show télévisé maléfique pour enfants. Ses vidéos reposent d'ailleurs souvent sur des questionnements existentialistes qui rappellent furieusement la série YouTube Don’t hug me I’m Scared sortie en 2014.

Ella Whatkins : la carte Uno qui fait de la magie

Et si l’on pouvait inverser toutes les crasses qui nous arrivent dans la vie d’un simple geste ? C’est l'un des gags récurrents que nous offre Ella Whatkins avec sa fameuse carte de Uno censée retourner les malheurs que ses adversaires tentent de lui infliger, le tout dans un crescendo musical mélodramatique des plus ridicule.

Solopsist : les téléphones du passé

Ce tiktokeur nourrit une véritable obsession pour les vieilles bornes téléphoniques américaines. Solopsist les transforme au gré de ses vidéos : parfois en gâteau, en être vivant ou en étrange mannequin au visage doré. Voilà que parfois ce sont ses mains qui se transforment en combiné téléphonique d’où sortent des hectolitres de lait. À regarder l’œuvre de Solopsis, une question nous vient : « pourquoi »  ? La réponse se trouve peut-être dans le nom même de cet artiste anonyme qui évoque le solipsisme, une théorie philosophique et métaphysique selon laquelle la seule chose qui est certaine et réelle dans ce monde est le sujet pensant c’est-à-dire moi (ou vous). Débrouillez-vous avec ça.

Savanah Moss : l’absurdité des petits jobs

Si l'humour absurde de TikTok était un royaume, Savanah Moss en serait la reine. Dans ses vidéos surréalistes, elle joue toujours les serveuses d'un fast food ou d'un café franchisé. Toute l'action se déroule de nuit, sur des parkings vides et remplis de personnages angoissants qui se proposent de rendre service avant de disparaître dans un saut ultra-casse-gueule. Une critique acerbe et flippante de ces jobs que les jeunes américains ont d’ailleurs quittés de manière massive ces derniers mois lors de la grande démission.

Rhyleep95 : le cosplay maudit

TikTok adore le cosplay, cette pratique consistant à se déguiser en un personnage de manga, de film d'animation ou de jeu vidéo. Rhyleep95 se déguise aussi, mais ses maquillages et ses costumes sont bricolés au point d'en devenir « cursed » (comme ces photos ou vidéos qui mettent mal à l’aise). Surtout, rhyleep95 s'amuse tellement à composer des costumes avec un rouleau de scotch et trois bouts de carton que ses vidéos en deviennent une ode au fou rire et à l'art de s'ambiancer tout seul dans sa chambre. Les amateurs de Bugs Bunny, M. Mime de Pokémon ou Zoidberg de Futurama auront double ration de plaisir. Ce sont les personnages préférés de la jeune femme.

@rhyleep95

Reply to @tgherkincos Creating cursed cosplays part 41 #mrmime #pokemon #cosplay #art #makeup #cursedcosplay

♬ original sound - Rhylee

Theobabac : la crème de l’humour absurde (voire un peu idiot)

Impossible de ne pas évoquer le représentant français de l'humour absurde, Theobabac. Sa courte vidéo « Tu es triste ? … arrête » avait assuré sa célébrité lors du premier confinement. Il reproduit parfois ses petites pépites drolatiques sur TikTok.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.