Twitter veut bannir CNews mais est-ce efficace ?

Pourquoi le boycott de CNews sur Twitter ne sert pas à grand-chose

Plusieurs milliers d’internautes ont décidé de bloquer la chaîne considérée comme islamophobe… en vain ?

À l’heure où ces lignes sont écrites, plus de 15 000 tweets comportant le hashtag #JaiBloquéCNews ont été publiés sur Twitter. Ces tweets de plus en plus nombreux s’accompagnent souvent d’une copie d’écran montrant le compte de CNews bloqué par les internautes. Ces derniers justifient leur geste en pointant du doigt le racisme ou l’islamophobie ambiante qui règne sur la chaîne « d’opinion en continu. » Le partage viral d’extraits vidéo, motivé par l’indignation qu’ils suscitent, est aussi au centre de la démarche. Mais ce boycott est-il suffisant ? Rien n’est moins sûr.

Twitter, ton microcosme non représentatif

En plus d’avoir envahi Twitter, CNews a réussi à contaminer le système médiatique dans son ensemble. La chaîne de télévision pratique une stratégie éditoriale agressive consistant à sauter sur la moindre polémique déclenchée par l’extrême droite sur Twitter. L’EvianGate ou l’affaire du baiser de la belle au bois dormant comparé à un viol, en sont les deux exemples les plus parlants. Comme ces récits suscitent de l’indignation et donc du clic, les autres médias reprennent les histoires à leurs comptes. La forte concentration des journalistes sur ce réseau fait que Twitter devient une chambre d’écho naturelle à sa ligne éditoriale située très à droite.

Dans le vrai monde, CNews continue de grossir

Même avec des centaines de milliers de messages se réclamant du mouvement, Twitter reste une goutte d’eau en termes de représentativité des Français. En termes de chiffres, le réseau compte environ 12 millions d’utilisateurs actifs. Un petit score si l’on compare aux 40 millions d’utilisateurs de Facebook ou aux 21 millions d’Instagram. (source Digimind). De plus, les audiences de la chaîne de télévision continuent elles aussi de grandir. En mai 2021, CNews réalisait 2,7 % d’audience et dépassait pour la première fois BFM TV. En septembre, elle a confirmé cette hausse en se plaçant au premier rang des chaînes d’information en continu avec 2,9 % d’audience, devant BFM TV (2,7 %) et LCI (1,3 %). Et Twitter ne peut pas y faire grand-chose.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.