Deux enfants devant la télévision

Chaîne linéaire, Netflix, YouTube : comment les enfants regardent « la télévision » en 2022 ?

© Filipovic018 via Getty Image

Nos chères têtes blondes continuent de regarder la télévision en 2022, mais tout dépend de ce qu’on qualifie de télévision.

Avec la multiplication des écrans, la pression envahissante des grandes plateformes web et de streaming sur notre attention, est-ce que les enfants regardent encore la télévision posée dans le salon ? C’est la question posée par la régie M6 Publicité dans son étude portant sur la consommation média des enfants de 4 à 14 ans.

Le taux d'équipement des foyers

Pour poser le contexte, l’étude rappelle que les foyers avec enfants sont équipés de télévision pour 95 % d’entre eux ; un chiffre en augmentation de 14 points par rapport à 2020. À noter que 70 % des postes sont connectés, ce qui permet aux enfants de regarder à la fois des chaînes linéaires, mais aussi de se connecter aux plateformes de SVOD, de replay ou bien à YouTube.

Est-ce que les enfants regardent encore la télévision ?

Cette connectivité a d’ailleurs complètement changé la signification de l’expression « regarder la télévision » . À la différence de leurs parents qui n’ont connu que les chaînes linéaires, pour la génération alpha, regarder la télévision consiste surtout à regarder un écran s’ouvrant sur de multiples possibilités. Ainsi « regarder YouTube » dans le salon entre dans cette catégorie. L’étude note que les jeunes distinguent les chaînes de TV linéaires parce qu'il s'agit pour eux de regarder un programme « en direct » . Ils ont aussi très bien intégré le fait de « regarder du replay » , qui renvoie à la fois à des plateformes de replay, mais aussi de SVOD comme Netflix.

Le sentiment de toute puissance

Comme le note l’étude, l’enfant possède à présent la maîtrise de ce qu’il regarde. Il choisit ses programmes et ces derniers n'empiètent plus sur l’agenda de la famille. Les enfants construisent leur propre bulle médiatique qui ne ressemblera pas forcément à celle des autres enfants. De plus, il peut visionner ses programmes sur la télévision du salon, mais aussi sur un écran individuel (ils sont 77 % à posséder un appareil individuel, que ce soit smartphone, tablette ou ordinateur). Cette proportion à créer sa propre bulle va se renforcer dans le temps, étant donné que Netflix et Amazon Prime ambitionnent de devenir aussi des plateformes de jeux vidéo.

Le direct toujours devant YouTube

Face à ces différents modes de consommation, lequel l’emporte ? D’après l’étude, les enfants regardent en moyenne 4h30 d’écran par jour, soit 15 minutes de plus par rapport à 2020. Sur cette période, ils vont consommer 1h55 de « direct » , 1h12 de replay, 37 minutes de SVOD, 29 minutes de plateforme vidéo comme YouTube et 17 minutes de VOD (achat ou location de vidéos sur les plateformes comme Canal+, iTunes ou Arte VOD).

La concurrence avec Roblox ou Twitch

La régie M6 Publicité rappelle que cet accès à la télévision linéaire reste essentiel pour les enfants, selon elle. Cela permettrait de sortir les enfants d’un sentiment de toute-puissance qu’ils pourraient développer avec cette bulle personnalisée. Souvent partagé avec le reste de la famille, le visionnage d’émissions permettrait une réouverture vers le monde et un partage avec les autres. Cette analyse qui paraît être du bon sens ne s’appuie pas sur des sources scientifiques et semble même être une réaction face à une crainte des chaînes de télévision nationales : celle de perdre l’attention des enfants au profit des grandes plateformes. Cette crainte a de quoi être justifiée. On note que 62 % des enfants fréquentent les réseaux sociaux avec TikTok et Snapchat en tête. Ce chiffre monte à 82 % pour les 11-14 ans. Cela représente une moyenne de 41 minutes de temps d’écran par jour (58 pour les préados) , en hausse de 11 minutes par rapport à 2020. De plus, 89 % des enfants jouent aux jeux vidéo, et notamment dans des univers virtuels comme Roblox où ils peuvent dépenser de l’argent. S’ajoute enfin à cela l’arrivée de plus en plus populaire du live streaming sur Twitch notamment, avec une utilisation pour 24 % des enfants. Avec ces chiffres, on peut dire que la télé à papa n’est clairement plus seule, et plus forcément dominante.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.